Faits divers – Justice

Peine alourdie en appel pour Farida Belghoul, la fondatrice du mouvement Journée de Retrait de l'Ecole

Par Boris Compain, France Bleu Touraine mardi 31 janvier 2017 à 7:57

Farida Belghoul est l'initiatrice du mouvement Journée de Retrait de l'Ecole
Farida Belghoul est l'initiatrice du mouvement Journée de Retrait de l'Ecole © Maxppp - Maxppp

En 2014, dans une vidéo diffusée sur Internet, une maitresse de l'école maternelle de la Blotterie, à Joué-les-Tours, avait été accusée d'avoir incité deux enfants à se caresser. Les deux femmes à l'origine de cette vidéo ont été condamnées en appel pour diffamation et complicité de diffamation.

Elle est la pourfendeuse d'une prétendue "théorie du genre", soit-disant enseignée dans les écoles : la fondatrice du mouvement "journée de retrait de l'école", Farida Belghoul a été condamnée par la cour d'appel d'Orléans, lundi 30 janvier, pour complicité de diffamation à l'encontre d'une institutrice de maternelle de Joué-les-Tours. Elle écope de 8 000 euros d'amende, 3 000 euros de plus qu'en première instance.

En 2014, dans une vidéo vue des centaines de milliers de fois sur internet, une maman affirmait que cette maitresse avait encouragé deux enfants à se déshabiller et se caresser, en classe, à l'école de la Blotterie, ce qui était évidemment complètement faux. Cette maman est condamnée à 2 000 euros d'amende pour diffamation. Une amende divisée par deux, par rapport au premier procès.

Les deux femmes sont par ailleurs condamnées à verser 15 000 euros de dommages et intérêts à l'institutrice.