Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Peines de prison requises contre le gang des Georgiens qui avait fait des victimes dans le Poitou

mardi 12 juin 2018 à 19:08 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Ils avaient fait des victimes dans le Poitou entre 2013 et 2015, le gang des géorgiens comparait devant la justice à Nancy : 34 prévenus jugés pour vols, recel et blanchiment d'argent en bande organisée. Le parquet a requis jusqu'à 10 ans de prison pour certains.

Illustration
Illustration © Maxppp - maxppp

Poitiers, France

Ils sont 30 hommes et quatre femmes à comparaître devant le tribunal correctionnel de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy. 34 membres présumés du groupe criminel géorgien des Vory v Zakone, jugés pour vols, recels et blanchiment d'argent en bande organisée. Les faits qui remontent entre 2013 et 2015 ont été commis à Strasbourg, la Rochelle, Poitiers et Niort

Cette confrérie criminelle, démantelée à l'issue d'une enquête menée par la sûreté départementale du Bas-Rhin et l'Office de lutte contre la délinquance itinérante, sous l'égide de la Jirs de Nancy, obéit à des règles strictes et à une véritable hiérarchie délinquante: avec des soldats chargés de voler ("chestiorki") et les surveillants qui doivent veiller sur un secteur géographique, sous l'autorité des "vors" ("voleurs couronnés" en russe), individus particulièrement violents. 

"Une équipe de voleurs de deux à trois individus génère entre 500 et 800 euros de gains journaliers. Les gains annuels sont fixés à 36 millions d'euros", a précisé le vice-procureur lors de ses réquisitions. 

Des réquisitions qui vont de 18 mois à 10 ans de prison en fonction du rang dans la hiérarchie de l'organisation criminelle.  

La bande avait été interpellée en juin et octobre 2015, à l'issue d'une enquête menée par la sûreté départementale du Bas-Rhin et l'Office de lutte contre la délinquance itinérante, sous l'égide de la Jirs de Nancy. Les prévenus principalement géorgiens, mais aussi arméniens, azerbaïdjanais et russes,  et âgés entre 25 et 61 ans ont nié les faits.