Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pelouse du FCSM taguée : le club porte plainte

vendredi 4 mai 2018 à 16:49 Par Emilie Pou et Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

La pelouse du stade Bonal a été taguée dans la nuit de jeudi à vendredi à la bombe et peinture blanche. Une énorme inscription "Ledus out" pour réclamer, encore une fois, le départ de l'actionnaire chinois. Le club a décidé de porter plainte. Les jardiniers, eux, ont tout nettoyé.

Les jardiniers et agents d'accueil ont tout nettoyé avant le match contre Clermont
Les jardiniers et agents d'accueil ont tout nettoyé avant le match contre Clermont © Radio France - Hervé Blanchard

Sochaux, France

La découverte a été faite ce vendredi matin par les équipes du stade Bonal. La pelouse a été taguée à la bombe et à la peinture blanche dans la nuit de jeudi à vendredi. Une immense inscription où il était écrit "Ledus out", une expression largement utilisée ces derniers mois par les supporteurs du club pour demander le départ de l'actionnaire chinois. Un actionnaire plus que jamais décrié, depuis que la gestion du club a été confiée aux dirigeants espagnols du groupe Baskonia Alavès. 

Le club va porter plainte

"Les contrevenants se sont introduits dans la nuit en coupant un grillage du parking. Ensuite ils sont entrés dans le stade en escaladant les grilles de la tribune Forges" explique Pierre Schlatter, le responsable de la sécurité du stade Bonal, qui précise que le stade était bien fermé.  Le club a d'ailleurs décidé de porter plainte pour intrusion et détérioration de matériel. Le service juridique de Pays Montbéliard agglomération, propriétaire du stade, va également se saisir du dossier. 

Les jardiniers et agents d'accueil du stade ont passé plusieurs heures à nettoyer à coup de karcher et de balais. Il fallait faire vite avant le match contre Clermont, le dernier de la saison à Bonal. 

Dans ce contexte tendu, le club a tenu à rassurer les supporters et clarifier certains points sur la collaboration avec les dirigeants basques. Un communiqué a été publié également ce vendredi.