Faits divers – Justice

Pénalités payées par l'UMP : Nicolas Sarkozy placé sous le statut de témoin assisté

Par Marina Cabiten, France Bleu mercredi 1 avril 2015 à 8:59 Mis à jour le mercredi 1 avril 2015 à 14:23

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy © MaxPPP

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été placé sous le statut de témoin assisté, mercredi par les juges du pôle financier du TGI de Paris, dans l'affaire des pénalités qui lui avaient été infligées après l'invalidation de ses comptes de campagne lors de la présidentielle de 2012. Il échappe à ce stade de l'instruction à une mise en examen.

Nicolas Sarkozy échappe à une mise en examen, mais il est tout de même placé sous le statut de témoin assisté. Il s'est rendu mercredi chez les juges du pôle financier du Tribunal de grande instance de Paris. L'ancien chef de l'Etat est concerné par une affaire de soupons d'abus de confiance , dans le cadre de l'affaire des pénalités de campagne payées par l'UMP après la présidentielle de 2012. 

Après la campagne de 2012, Nicolas Sarkozy avait écopé d'une amende de 363.615 euros pour dépassement des frais de campagne. Or, les juges tentent de déterminer si c'est l'UMP qui a réglé cette amende et non l'ancien président lui-même. Nicolas Sarkozy aurait en effet dû rembourser ce montant sur ses fonds propres – ce qu'il a finalement fait en décembre dernier

Dans cette même affaire, l'ex-président de l'UMP Jean-François Copé et l'ancienne trésorière du parti Catherine Vautrin sont d'ores et déjà mis en examen. Le statut sous lequel est placé Nicolas Sarkozy, celui de "témoin assisté", est à mi-chemin entre le statut de simple témoin et la mise en examen. Il n'est toutefois pas immuable : rien n'empêche les juges de mettre en examen un témoin assisté en fonction des avancées de leur enquête.