Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

D'importants moyens supplémentaires pour le tribunal de Bayonne lors du G7 à Biarritz

-
Par , France Bleu Pays Basque

Lors du sommet du G7 fin août à Biarritz, d'importants renforts sont attendus en matière judiciaire : des procureurs, des juges et des greffiers, une trentaine au total. Le procureur de la République de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon les a détaillés en direct sur France Bleu Pays Basque ce mardi.

Le Procureur de la République de Bayonne Samuel Vuelta-Simon
Le Procureur de la République de Bayonne Samuel Vuelta-Simon © Radio France - Paul Nicolaï

Bayonne, France

Lors du sommet du G7, qui va réunir à Biarritz  fin août les chefs d'Etats et de gouvernements les plus puissants de la planète, les effectifs du Tribunal de Bayonne ne suffiront pas. Invité de France Bleu Pays Basque ce mardi matin, le Procureur de la République a détaillé, sans langue de bois, le dispositif judiciaire mis en oeuvre par l'Etat pour faire face aux éventuels débordements. Une trentaine de fonctionnaires seront ainsi temporairement en poste sur Bayonne, dont une dizaine de Procureurs ainsi que des greffiers et des juges.

Une centaine d'agents de la police judiciaire en plus

Le dispositif de sécurité sera mis en place pendant 15 jours (le sommet se déroulant du 24 au 26 août) et va mobiliser des renforts de policiers, "une centaine de fonctionnaires de la police judiciaire vont venir épauler les policiers locaux de la sécurité publique et de la gendarmerie" a précisé Samuel Vuelta Simon.

Le centre de rétention d'Hendaye réquisitionné

Le Procureur de la République de Bayonne a par ailleurs précisé que le Centre de Rétention Administrative d'Hendaye sera fermé tout le mois d’août. Les locaux serviront de bureaux pour que les personnes placées en garde à vue puissent être interrogées et s'entretenir avec leur avocat.

Un contre-sommet apaisé

En marge du G7, les opposants prévoient d'organiser un contre-sommet. Il devrait se dérouler sur la commune d'Urrugne, sur les terrains d'un ancien centre de loisirs. "Le vœu de tout le monde, c'est que tout se passe bien et que le contre-sommet puisse se manifester de manière sereine et apaisée" conclut Samuel Vuelta-Simon, rappelant que lors du G7 de Deauville, aucun incident n'avait été constaté.

Samuel Vuelta-Simon invité de France Bleu Pays Basque

Choix de la station

France Bleu