Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Périgueux : il tabasse une femme, lui crève le tympan et écope de 2 ans de prison

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme de 42 ans, habitant de Coulounieix-Chamiers a écopé de deux ans de prison ferme après sa comparution immédiate à Périgueux ce lundi. Dimanche matin très tôt, il avait violemment passé à tabac une femme chez qui il avait passé une soirée très arrosée

Le tribunal de Périgueux
Le tribunal de Périgueux © Radio France - Emmanuel Claverie

Un homme de 42 ans habitant de Coulounieix-Chamiers a écopé de 18 mois de prison ferme plus la révocation de ses 4 mois de sursis. Soit 2 ans de prison ferme ce lundi après midi.

Il était jugé en comparution immédiate à Périgueux. Dimanche, très tôt, vers 2h du matin il avait tabassé une femme chez qui il s'était rendu sans son autorisation rue des Mobiles à Périgueux.  Après une soirée très alcoolisée à la bière forte et au vin, il l'avait soudainement frappée d'au moins 5 coups de poing au visage : il lui a tuméfié le visage, crevé le tympan, lui a fait perdre temporairement l'audition notamment. Soit une ITT (interruption temporaire de travail) de 10 jours ! La victime a indiqué à l'audience avoir été "sauvée par l'arrivée de la police".

A l'audience, la présidente a d'ailleurs brièvement évoqué le compte-rendu de l'appel aux policiers cette nuit là. Où l'on entend la conversation et surtout les graves menaces proférées contre la victime et les coups distribués : "Je suis en train de te tuer. Relève-toi, je vais te tuer" assène-t-il notamment.

Mais à l'audience l'homme a dit ne se souvenir de rien du tout. "Le trou noir" a-t-il plaidé. Il a reconnu avoir un gros problème avec l'alcool (1.34 mg/l d'alcool par litre de sang au moment des faits), a dit vouloir se soigner, et s'est excusé, a dit être prêt à payer.

Il devra verser une provision de 1000 euros dans le cadre d'une expertise psychiatrique pour sa victime dont la constitution de partie civile a été reçue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu