Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : un homme condamné pour avoir menacé sa compagne avec des sabres japonais

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Mercredi 21 août, un homme de 34 ans était jugé en comparution immédiate pour avoir frappé et menacé sa compagne avec des sabres japonais dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 août à Périgueux. Il écope de trois mois de prison ferme.

L'homme a été interpellé dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 août aux alentours de 3h du matin.
L'homme a été interpellé dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 août aux alentours de 3h du matin. © Getty - Lee Thompson

Périgueux, France

Dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 août, l'homme de 34 ans, très alcoolisé, est interpellé à Périgueux après avoir frappé sa compagne. Les forces de l'ordre arrivent au domicile aux alentours de 3h du matin après un appel paniqué de la femme, retrouvée en présence de sa fille. 

A leur arrivée, il s'enferme dans une pièce avec des sabres japonais, des katanas, arguant qu'il "a peur des gendarmes." La compagne leur explique qu'il est en "pleine crise". En plus de l'avoir frappé et mordu au sein, il l'a menacé avec les deux armes, longues d'une cinquantaine de centimètres. 

Sur place, les gendarmes remarquent ses yeux vitreux. En plus de son état d'alcoolémie avancé (presque 1,42 grammes par litre de sang), il a consommé au cours de la soirée des stupéfiants.

Devant le président, il nie les avoir utilisés, évoque un "trou noir". "Ils ne m'appartiennent pas, ce sont des objets de décoration", rétorque-t-il.  "Vous devriez pouvoir me les décrire, vous habitez avec pourtant", lui lance sèchement le magistrat. 

21 condamnations à son casier judiciaire

Le tribunal correctionnel de Périgueux a rendu sa décision ce mercredi 21 août, pour l'homme au casier judiciaire déjà bien rempli, aux 21 condamnations : six mois d'emprisonnement dont trois mois ferme, avec sursis et mise à l'épreuve de deux ans

Il a interdiction d'entrer en contact avec la victime. Et l'obligation de suivre des soins pour ses addictions à l'alcool et aux stupéfiants. L'homme reste en détention et fera l'objet d'un suivi à sa sortie. 

Choix de la station

France Bleu