Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : la plainte pour harcèlement sexuel et moral contre le directeur de la police municipale classée sans suite

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Il est blanchi. Le directeur de la police municipale de Périgueux a vu la plainte déposée contre lui pour harcèlement sexuel et moral classée sans suite. Le résultat de sa propre plainte pour dénonciation calomnieuse est toujours en attente.

Police municipale - illustration
Police municipale - illustration © Radio France - Cyrille Ardaud

Périgueux, France

Il ne sera pas poursuivi. Le directeur de la police municipale de Périgueux a vu la plainte déposée contre lui pour harcèlement sexuel et moral classée sans suite. Le parquet a notifié cette décision ce mardi aux différents protagonistes.

C'est une agent de surveillance de la voie publique qui avait porté plainte le 20 novembre dernier directement auprès du parquet. L'ASVP dénonçait des propositions à caractère sexuel et des blagues salaces quotidiennes. Elle s'en était ouverte à son syndicat, l'UNSA, au début de l'année 2018.

En janvier, le procureur avait ouvert une enquête préliminaire, confiée aux gendarmes de Saint-Martial-d'Albarède. Mais elle vient donc d'être classée sans suite.

De son côté, la mairie de Périgueux avait également diligentée une enquête interne. Le classement sans suite "est conforme à l'enquête interne" menée en octobre dernier au sein de la collectivité estime Antoine Audi, le maire de Périgueux.

La plaignante réfléchit à un recours

De son côté, le directeur de la police municipale avait déposé plainte pour dénonciation calomnieuse au mois d'octobre dernier, mais le résultat n'a pas encore été annoncé.

L'ASVP qui avait dénoncé son supérieur elle, réfléchit pour l'instant aux suites à donner à cette décision du parquet. Elle ne souhaitera sans doute pas en rester là explique son avocate, qui évoque la possibilité d'un recours, devant le procureur général, n'excluant pas dit-elle "que de nouveaux éléments apparaissent".