Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : Un cascadeur pour sensibiliser les futurs policiers aux accidents de la route

jeudi 8 novembre 2018 à 19:14 Par Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

L'Ecole nationale de police de Périgueux a fait appel ce jeudi 8 octobre à un cascadeur pour sensibiliser les futurs gardiens de la paix aux accidents de la route. Une première en Dordogne pour marquer les esprits.

Une reconstitution très réaliste pour marquer les esprits des futurs gardiens de la paix
Une reconstitution très réaliste pour marquer les esprits des futurs gardiens de la paix © Radio France - Emmanuel Claverie

Périgueux, France

Le bruit du choc est effroyable, celui du mannequin projeté contre le pare-brise de la voiture glace le sang. Pour marquer les esprits des futurs gardiens de la paix, l'Ecole nationale de police de Périgueux organisait ce jeudi 8 octobre une sensibilisation aux accidents de la route plus vraie que nature.  

Une reconstitution très réaliste - Radio France
Une reconstitution très réaliste © Radio France - Emmanuel Claverie

Un cascadeur professionnel

Au volant de la voiture, Frédéric Pineau, cascadeur professionnel. C'est lui qui était au volant lorsqu'une voiture saute par dessus deux chars d'assaut dans le film "Taxi 2" de Luc Besson. Cette fois, sa Super 5 percute à 50 km/heure un cyclo sur lequel a pris place un mannequin. Dans le choc, le casque s'envole, les 420 élèves policiers alignés derrière les barrières sont impressionnés. "Je suis originaire de Martinique" témoigne Didier, élève gardien de la paix  âgé de 32 ans. "J'ai eu l'occasion de faire un peu de moto-cross sur des terrains vagues et on roulait comme des fous; avec ce que j'ai vu, je me pose des questions. J'aurais pu perdre ma vie à n'importe quel moment".

Frédéric pineau, cascadeur professionnel - Radio France
Frédéric pineau, cascadeur professionnel © Radio France - Emmanuel Claverie

Une première en Périgord

"Nous ici, nous formons les futurs gardiens de la paix dans le cadre de simulations" explique Frédéric Ménard, directeur de l'Ecole nationale de police de Périgueux. "Mais dans ces simulations n'interviennent habituellement ni cascadeur, ni pompiers. Là pour une fois, on voit véritablement ce qu'engendre un accident à 50 km/heure, c'est assez impressionnant à voir pour les élèves. Et derrière, on peut voir l'intervention de nos camarades pompiers.  Donc nos élèves, qui seront confrontés un jour malheureusement à ce type de situation, auront déjà vu presque dans les conditions réelles ce type d'événement.