Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : un chauffeur de bus braqué avec un pistolet

mardi 29 mai 2018 à 14:58 Par Benjamin Fontaine et Charles De Quillacq, France Bleu Périgord

Un chauffeur de bus de Périgueux a été braqué ce mardi matin à Périgueux, avenue Georges Pompidou. Deux individus sont entrés dans son véhicule avec un pistolet. Ils sont repartis avec la caisse.

L'agression a eu lieu à l'arrêt de bus "Les lilas" à Périgueux.
L'agression a eu lieu à l'arrêt de bus "Les lilas" à Périgueux. © Radio France - Google Street View

Un chauffeur de bus de 27 ans a été braqué pendant son service ce mardi 29 mai vers 7h30 avenue Georges Pompidou. L'agression s'est produite à l'arrêt "Les Lilas" sur la ligne Nord-Sud Express, alors que le bus était vide. Deux individus, l'un cagoulé et l'autre visage découvert ont fait irruption dans le véhicule, armé d'un pistolet. Impossible à l'heure qu'il est de dire si il était factice ou non.

Les deux hommes ont demandé au chauffeur de leur remettre la caisse contenant tout au plus une quarantaine d'euros. Le conducteur s'est exécuté mais les braqueurs se sont montrés violents et agressifs. Ils seraient repartis avec les billets, laissant les pièces sur le trottoir. Très choqué, le chauffeur a porté plainte au commissariat. Il pourrait reprendre le travail dès demain. 

Des caméras de surveillance ?

Vincent Bodin, délégué CFDT chez Péribus dénonce cette nouvelle agression et réclame une nouvelle fois l'installation de caméras de surveillance dans les bus. Une réunion sur le sujet se tiendra avec la direction ce jeudi. Les salariés décideront des suites à donner en fonction des réponses obtenues. Il s'agit de la deuxième agression en deux mois sur le réseau Péribus.