Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : un homme de 25 ans aurait tué son père dans le quartier Saint-Georges

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Périgord, France Bleu

Un homme de 50 ans a été retrouvé mort chez lui dans la nuit de vendredi à samedi. Il aurait été tué par son fils de 25 ans.

L'immeuble dans lequel le meurtre a eu lieu se trouve dans le quartier Saint-Georges
L'immeuble dans lequel le meurtre a eu lieu se trouve dans le quartier Saint-Georges © Radio France - Macipsa Aït

Périgueux, France

Un homme de 50 ans a été retrouvé mort chez lui dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 août aux alentours de 4h du matin dans un appartement d'un immeuble de la rue du Général Morand dans le quartier Saint-Georges à Périgueux. Il aurait été tué par son fils de 25 ans, selon le parquet de Périgueux. 

L'autopsie n'a pas encore été réalisée mais le corps de l'homme de 50 ans est recouvert d’hématomes, d'une plaie au thorax et d'un traumatisme crânien important. La victime se serait également débattue. Le fils était présent quand les secours sont arrivés sur place. Il a été arrêté immédiatement et mis en examen pour meurtre sur ascendant. Vers 21h30 ce samedi il a été placé en détention provisoire à Périgueux.

L'homme n'a pour l'instant pas donné d'explications sur son passage à l'acte. Il est déjà connu de la justice pour "deux mentions anciennes à son casier judiciaire", a précisé le parquet de Périgueux. Il devait être convoqué au tribunal en septembre pour des faits de violences. Son père l'hébergeait dans son appartement depuis un certain temps.