Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Grenelle des violences conjugales

Périgueux : un homme en garde à vue pour des violences conjugales à Coulounieix-Chamiers

-
Par , France Bleu Périgord

Une habitante de Coulounieix-Chamiers a fait appel à la police ce samedi 7 septembre. Son mari "venait de la battre", expliquent les forces de l'ordre qui ont découvert la femme avec "les pommettes gonflées et des rougeurs au visage". L'homme mis en cause a été placé en garde à vue.

Au 8 septembre 2019, les associations ont dénombré 102 féminicides depuis le début de l'année (illustration manifestation à Périgueux contre les violences faites aux femmes)
Au 8 septembre 2019, les associations ont dénombré 102 féminicides depuis le début de l'année (illustration manifestation à Périgueux contre les violences faites aux femmes) © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Périgueux, France

La police est intervenue ce samedi 7 septembre vers 21 heures à Coulounieix-Chamiers après qu'une femme a appelé pour des violences conjugales. Sur place, les forces de l'ordre ont dû menotter l'homme mis en cause, "très agité et ayant consommé de l'alcool". Placé en garde à vue avec 1,4 grammes d'alcool dans le sang, il est toujours au commissariat ce dimanche 8 septembre. Les policiers ont retrouvé la femme avec "les pommettes gonflées et des rougeurs au visage" lors de leur intervention. Elle avait déjà fait appel à la police pour des violences conjugales. 

Choix de la station

France Bleu