Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Périgueux : un sexagénaire tente de braquer une pharmacie avec un faux pistolet et un sabre

samedi 21 avril 2018 à 18:34 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Un homme de 63 ans a tenté de braquer la pharmacie de la rue Chanzy à Périgueux ce samedi 21 avril. Il voulait du Subutex, un médicament utilisé comme produit de substitution par les toxicomanes héroïnomanes.

La tentative de braquage a eu lieu ce samedi matin
La tentative de braquage a eu lieu ce samedi matin - Capture d'écran Google Maps

Périgueux, France

Ce samedi 21 avril, la pharmacie de la rue Chanzy à Périgueux a été la cible d'une tentative de braquage. Un homme de 63 ans, le visage masqué, est entré et a demandé à ce qu'on lui donne du Subutex, un traitement de substitution pour les personnes dépendantes à l'héroïne. 

La préparatrice, qui se trouvait avec une autre cliente dans la boutique, a indiqué ne pas avoir le médicament. L'agresseur a violemment bousculé les deux femmes en les poussant contre les tiroirs de la pharmacie. Ce SDF a alors braqué un pistolet et un sabre sur elles et a ensuite volé le sac de la cliente. 

C'est à ce moment que la propriétaire de la pharmacie est entrée. Elle a alors immédiatement appelé la police mais l'homme l'a menacé avant de prendre la fuite. Sa fille et ses voisins l'ont poursuivis. Puis elles ont pu donner suffisamment d'indications aux policiers pour que l'homme puisse être arrêté par la police. 

Il n'a finalement rien volé et son arme à feu s'est révélée être fausse. 

La garde à vue de l'homme a été prolongée ce samedi soir. Il sera présenté à un juge dès ce dimanche 22 avril. Il pourrait être poursuivi pour vol avec violence. 

Il comparaîtra en comparution immédiate lundi prochain.