Faits divers – Justice

Périgueux : une jeune fille violée en plein après-midi dans des toilettes publiques

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord et France Bleu vendredi 16 décembre 2016 à 18:39

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France

Une jeune fille de 18 ans a porté plainte pour viol ce vendredi, auprès du commissariat de Périgueux. La jeune fille a expliqué avoir été violée en pleine après-midi dans des toilettes publiques. Les agresseurs seraient trois.

C'est le procureur de la République de Périgueux, Jean-François Mailhes, qui a confirmé l'information ce vendredi : une jeune fille aurait été violée ce jeudi dans des toilettes publiques à Périgueux. La jeune fille, âgée de 18 ans, a porté plainte ce vendredi auprès de la police de Périgueux. Elle affirme avoir été violée en plein après-midi dans des toilettes publiques situées à côté de la cathédrale Saint-Front. Les agresseurs, seraient au nombre de trois, c'est en tous cas "une hypothèse de travail" selon le procureur de la République.

Les toilettes publiques situées rue du Séminaire, en face de la cathédrale Saint-Front - Radio France
Les toilettes publiques situées rue du Séminaire, en face de la cathédrale Saint-Front © Radio France - Charles de Quillacq

La victime qui a été hospitalisée pour des examens est aujourd'hui ressortie du centre hospitalier. Le procureur a demandé une expertise psychologique de la jeune fille. Selon Jean-François Mailhes, " aucun auteur n'aurait été identifié à ce jour".

Le scellé de la police judiciaire collé sur la porte des toilettes, lieu de l'agression - Radio France
Le scellé de la police judiciaire collé sur la porte des toilettes, lieu de l'agression © Radio France - Charles de Quillacq

Les toilettes où l'agression a eu lieu sont situées en contrebas de la cathédrale et des jardins du Thouin, au 4 rue du séminaire. Il s'agit de toilettes fermées par deux portes qui, ce vendredi, sont inaccessibles. Leur accès est interdit par des barrières en fer. La police a également apposé des scellés où l'on peut lire " nature de l'infraction: viol en réunion".