Faits divers – Justice

Péronne : les proches d'Elodie Kulik attendent toujours que justice soit rendue

Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie lundi 11 janvier 2016 à 11:27

Ils ont été 150 à défiler à Péronne, là où Elodie Kulik avait ses habitudes
Ils ont été 150 à défiler à Péronne, là où Elodie Kulik avait ses habitudes © Radio France - Bénédicte Robin

Les proches d'Elodie Kulik craignent de ne jamais voir se tenir le procès pour le viol et le meurtre de la jeune femme, violée et tuée près de Péronne en janvier 2002. 150 personnes ont manifesté dimanche pour demander que justice soit faite, quatorze ans après les faits.

Quartorze ans après le viol et le meurtre d'Elodie Kulik, l'émotion a rempli les rues de Péronne dimanche après-midi. Plus de 150 personnes ont défilé avec des roses blanches à la main et des photos de la jeune banquière de Péronne sauvagement violée et tuée, après une soirée au restaurant à St Quentin, dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002 à Tertry, dans l'Est de la Somme.

Le reportage de Bénédicte Robin

Aujourd'hui encore, les réponses et la vérité se font attendre. Un seul homme est mis en examen dans ce dossier. Willy Bardon dont la voix a été reconnue sur l'enregistrement d'un appel au secours d'Elodie aux pompiers.

L'homme a été assigné à résidence sous bracelet électronique depuis avril 2014 dans l'attente d'un procès. Cela va faire deux ans, il pourra donc être remis en liberté fin avril.

Insupportable pour Cindy Audegond, une amie d'enfance d'Elodie Kulik. Elles s'étaient rencontrées en classe de CM2.

Cindy Audegond, une amie d'enfance d'Elodie Kulik

Partager sur :