Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Perpignan : deux nouveaux incidents dans les bus de la CTPM

mercredi 25 février 2015 à 16:21 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon

Un bus a encore été caillassé mardi soir à Perpignan et un chauffeur menacé avec un couteau ce mercredi matin. Les chauffeurs ne desservent plus le quartier Clodion (Bas-Vernet) depuis vendredi. Ils n'ont été contactés par aucun élu.

Bus de la CTPM à Perpignan
Bus de la CTPM à Perpignan © MaxPPP

Un nouveau caillassage et des menaces sur un chauffeur de la CTPM, deux nouveaux incidents pour le personnel de la compagnie de bus Perpignan Méditerranée. Mardi soir, un bus a été la cible de jets de pierres en passant sous le pont de la SNCF quartier Saint-Assiscle.

Aucune vitre n'a été brisée mais le chauffeur et les passagers ont malgré tout eu très peur . Et puis hier matin, un chauffeur a été menacé avec un cran d'arrêt , ça s'est passé en centre ville de Perpignan près du Castillet. Il ne pouvait pas rendre la monnaie sur un billet de 50 euros, le ton est monté, les contrôleurs sont intervenus et un des voyageurs a sorti un couteau. La police est rapidement arrivée.Depuis vendredi dernier, les chauffeurs de la CTPM refusent de desservir le quartier du Bas Vernet après un caillassage de bus.Mercredi cependant ils ont accepté de rapprocher un arrêt pour éviter aux usagers d'avoir trop à marcher.

Les chauffeurs qui n'ont été en contact avec aucun élu depuis une semaine. Aucune réunion n'est programmée.   Personne ne s'est manifesté, à l'exception du Front National en campagne pour les élections départementale.

A l'automne 2014, les chauffeurs de la CTPM avaient déjà refusé de desservir certains quartiers de Perpignan après la multiplication d'incidents. la préfecture, la ville, la police, la CTPM s'étaient mis autour d'une table et une convention avait été signée. Mais rien n'a vraiment changé

 

A lire également : > Pas de bus dans le Bas-Vernet : les usagers sont dégoûtés (février 2015) > Pas de bus dans le Bas-Vernet après de nouveaux caillassages (février 2015) > Un conducteur agressé au couteau (décembre 2014) > Encore un bus caillassé à Perpignan (décembre 2014) > Les chauffeurs de bus bloquent le centre-ville (novembre 2014) > Le ras le bol des chauffeurs de bus (novembre 2014) > Réunion de crise en préfecture (octobre 2014) > Bus caillassés, le Bas-Vernet n'est plus desservi (octobre 2014)