Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Perpignan, première commune à doter ses policiers municipaux d’armes semi-automatiques

jeudi 3 novembre 2016 à 17:41 Par François David, France Bleu Roussillon et France Bleu

Face à la menace terroriste, le conseil municipal de Perpignan va voter ce vendredi l’achat de 144 pistolets semi-automatiques pour doter chaque policier municipal d’une arme plus rapide et plus efficace.

 Les policiers municipaux de Perpignan auront les mêmes pistolets que la police nationale
Les policiers municipaux de Perpignan auront les mêmes pistolets que la police nationale © Maxppp - Manuel PASCUAL

Perpignan, France

A la suite des attentats qui ont frappé la France, le gouvernement va autoriser les communes à renforcer l’armement de leur police municipale. D’ici quelques jours, un nouveau décret gouvernemental va autoriser les communes à acquérir des pistolets semi-automatiques 9 mm.

À Perpignan, le maire estime « qu’il n’y a pas de temps à perdre ! » Avant même la publication du décret, le conseil municipal va voter ce vendredi l’achat de 144 pistolets « Sig Sauer », les mêmes que ceux de la police nationale. Une dépense de 113.300 euros.

« En 18 mois, plus de 250 personnes ont été assassinées par des terroristes en France. Qu’attendons-nous ? Les policiers municipaux, qui participent à la sécurisation de nombreux événements, doivent avoir les moyens de riposter ».

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan

Jusqu’à présent, la législation autorisait seulement les revolvers « 38 spécial » pour la police municipale. Ce sont des armes à six coups. Leur rechargement s’avère long et fastidieux.

A l’inverse, les pistolets « Sig Sauer » permettent de tirer à 15 reprises, et peuvent se recharger très rapidement. Selon les policiers nationaux qui les utilisent depuis plusieurs années, ces armes ont une cadence de tir et une précision supérieures.

Pour Jean-Marc Pujol, les policiers municipaux sont parfaitement capables d’utiliser des armes semi-automatiques. « Cette année, nous avons recruté 21 agents : ce sont tous d’anciens policiers nationaux, d’anciens gendarmes, ou d’anciens militaires de très haut niveau. »