Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perquisition à Pierrelatte dans la Drôme suite aux attentats à Paris

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La Drôme est concernée par la vague de perquisitions menées durant la nuit de dimanche à lundi partout en France. Selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, 23 personnes déjà sous surveillance pour des liens possibles avec les activités terroristes ont été interpellées.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp

L'état d'urgence instauré au soir des attentats permet aux services de police ou de gendarmerie de procéder à des perquisitions administratives. Elles sont menées sous l'égide du préfet donc de l'Etat et pas de la justice. Selon nos informations, une première perquisition s'est déroulée cette nuit à Pierrelatte. Il n'y aurait eu ni arme découverte, ni interpellation dans cette première opération menée dans la Drôme.

168 perquisitions en France

Des opérations ont été menées sur l'ensemble du territoire. Bernard Cazeneuve a annoncé ce lundi matin un total de 168 perquisitions en France, 23 interpellations, 31 armes saisies dont un lance-roquettes à Feyzin au sud de Lyon et une kalachnikov sur l'agglomération de Grenoble. 104 personnes ont également été assignées à résidence au cours des dernières 48 heures selon le ministre.

Plus de soixante personnes impliquées dans les filières djihadistes

L'objectif est de faire des vérifications dans la mouvance islamiste radicale. Les personnes ne sont pas forcément en lien direct avec les attentats parisiens mais elles sont soupçonnées de liens avec des activités terroristes.

D'après le député PS ardéchois Pascal Terrasse qui a collaboré à un rapport parlementaire publié en juin, 34 personnes étaient impliquées dans les filières djihadistes dans la Drôme, 29 en Ardèche. C'est-à-dire parties, rentrées ou tentées par un départ en Syrie ou en Irak. Au moins deux Ardéchois et deux Drômois sont morts en Syrie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess