Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pessac : Franck Raynal visé par une enquête, parle de manœuvre politique à 18 mois des élections municipales

lundi 8 octobre 2018 à 19:24 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Le maire de Pessac Franck Raynal est au cœur d'une enquête, diligentée par le parquet de Bordeaux après avoir été alerté par un courrier anonyme. Il est soupçonné d'avoir acheté un terrain et signé lui-même la délivrance du permis de construire. Il dément et parle de manœuvre politique.

Franck Raynal le maire de Pessac
Franck Raynal le maire de Pessac © Radio France - Yves Maugue

Pessac, France

C'est un courrier anonyme adressé au procureur de la République de Bordeaux qui a déclenché l'affaire et l'ouverture d'une enquête préliminaire toujours en cours. Le maire de Pessac, Franck Raynal, dément les accusations portées contre lui et parle de "méthode surprenante" avant les élections municipales de 2020.

"Défendre son honneur"

Qui d'autres que ses adversaires politiques pourraient être derrière ce courrier anonyme le mettant en cause ? Franck Raynal se dit sûr de son fait. "Déterminé" et "serein", à défendre "son honneur". Il explique : "oui, il a acheté ce terrain de 600m2 à un bailleur social, il y a 3 ans, mais non il n'a pas signé son propre permis de construire". Et il a d'ailleurs remis tous les documents aux policiers, lors des perquisitions la semaine passée dans son bureau du CHU et de la mairie, pour le prouver. 

"Quand on a des choses à dire, on le dit en face"

Il assure qu'il donnera probablement des suites judiciaires à cette affaire. Car "quand on a des choses à reprocher, on le dit en face" ajoute Franck Raynal. L'opposition n'y est pour rien dans cette affaire ont expliqué les élus PS et Verts que France Bleu Gironde a pu joindre. Ils parlent de "surprise totale" à la découverte de cette affaire, et concluent, en écho aux sous-entendus du maire : "quand on a des choses à lui dire, on ne se cache pas".