Faits divers – Justice DOSSIER : FC Metz : la saison 2016-2017 en Ligue 1

Jets de pétards à Saint-Symphorien : un deuxième homme mis en examen

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu jeudi 29 décembre 2016 à 10:31 Mis à jour le jeudi 29 décembre 2016 à 11:32

Le capitaine du FC Metz tente de calmer les supporters du FC Metz, lors du match contre Lyon
Le capitaine du FC Metz tente de calmer les supporters du FC Metz, lors du match contre Lyon © Maxppp - Anthony Picoré

Après l'interruption du match Metz/Lyon par des jets de pétards sur la pelouse du stade Saint-Symphorien au début du mois de décembre, un deuxième individu soupçonné d'être impliqué dans l'affaire a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire jeudi.

Un messin de 34 ans a été mis en examen jeudi après les incidents du match FC Metz/Olympique Lyonnais, le samedi 3 décembre dernier. Il est soupçonné d'être le deuxième lanceur de pétards ayant conduit à l'interruption de la rencontre. Résidant à Metz, l'homme interpellé mercredi et présenté dans la soirée à un juge d'instruction a refusé de s'exprimer, que ce soit devant la police ou devant le juge. Une information judiciaire a été ouverte.

Les pétards, lancés sur la pelouse à la demi-heure de jeu, juste après l'ouverture du score des Grenats, avaient notamment blessé le gardien de but lyonnais, Anthony Lopes.

Un autre homme déjà mis en examen

Dans ce dossier très médiatique, un premier individu, sympathisant du groupe de supporters de la Horda Frenetik, avait été interpellé quelques jours après la rencontre. Il avait avoué être l’auteur du premier jet de pétards.

A l’issue de ces incidents, la commission de discipline de la LFP a décidé de la fermeture complète de la tribune est, à titre conservatoire, en attendant l’instruction de l’affaire. Le FC Metz, déjà en difficultés en championnat, risque de lourdes sanctions (amende, match perdu, retrait de points...).