Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Affaire Anaïs Guillaume

Philippe Gillet condamné à 22 ans de réclusion pour le meurtre d'Anaïs Guillaume, mais acquitté pour la mort de sa femme

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La cour d'assises des Ardennes a reconnu Philippe Gillet coupable du meurtre sans préméditation de sa petite amie, Anaïs Guillaume. Mais il est acquitté concernant les coups mortels sur sa femme Céline Gillet. L'agriculteur écope de 22 ans de réclusion criminelle. Il y aura un procès en appel.

Valérie et Fabrice Guillaume avec leur avocat, après la condamnation de Philippe Gillet pour le meurtre de leur fille Anaïs
Valérie et Fabrice Guillaume avec leur avocat, après la condamnation de Philippe Gillet pour le meurtre de leur fille Anaïs © Radio France - Alexandre Blanc

Charleville-Mézières, France

Après huit jours de procès et près de 6h30 de délibéré, la cour d'assises des Ardennes a condamné Philippe Gillet à 22 ans de réclusion criminelle ce mercredi 3 avril 2019.  L'agriculteur de 46 ans, qui a toujours nié toute implication dans les deux décès, est acquitté concernant les coups mortels sur son épouse Céline Gillet, décédée en janvier 2012, écrasée par une vache. Mais il est reconnu coupable du meurtre d'Anaïs Guillaume, sa petite amie de 21 ans portée disparue depuis le 16 avril 2013 et dont le corps n'a jamais été retrouvé. 

Qu'il soit puni et qu'il croupisse en prison, c'est le rêve qu'on voulait avoir. C'est le plus bel hommage que l'on peut rendre à notre fille" - Valérie Guillaume, la maman d'Anaïs

Philippe Gillet - Radio France
Philippe Gillet © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Pas de préméditation 

La cour n'a pas retenu la préméditation et considère donc que Philippe Gillet a bien tué Anaïs Guillaume mais que les sacs de chaux achetés le matin de sa disparition n'ont rien à voir avec le crime. Pour l'avocat de la défense, maître Guillaume Combes, c'est incompréhensible. "J'ai un peu de mal à appréhender que certains éléments puissent rester sur le côté et que d'autres résistent à l'examen". 

Il y aura un procès en appel 

La défense compte faire appel de la condamnation de Philippe Gillet pour le meurtre d'Anaïs Guillaume. L'avocat général, qui avait requis 30 ans de réclusion criminelle pour les deux décès annonce d'ores et déjà qu'il formera un appel incident, en riposte. Les violences volontaires ayant entraîné la mort de Céline Gillet seront aussi réexaminées par la justice.