Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Philippe Poutou et deux militants de l'usine Ford de Blanquefort relaxés après des dégradations au salon de l'auto

lundi 29 janvier 2018 à 12:27 Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé lundi les trois militants de l'usine Ford de Blanquefort. Philippe Poutou et ses collègues étaient poursuivis pour dégradations durant le salon de l'automobile en 2012. La justice a estimé qu'il n'y avait pas assez d'éléments pour retenir la culpabilité.

Philippe Poutou relaxé avec deux autres militants de l'usine Ford Blanquefort
Philippe Poutou relaxé avec deux autres militants de l'usine Ford Blanquefort © Maxppp - maxppp

Philippe Poutou et deux autres militants  de l'usine Ford de Blanquefort n'auront pas d'amende inscrite dans leur casier judiciaire. Ils s'étaient opposés à la condamnation l'année dernière à des amendes de 431 euros et 231 euros pour des dégradations commises durant le salon de l'automobile à Paris en 2012. 

Des manifestants avaient jeté des confettis et étaient montés sur le capot d'une voiture exposée. Rejugés à la mi-janvier, les trois militants ont été relaxés ce lundi matin. Le président du tribunal estime qu'il n'y a pas suffisamment d'éléments pour retenir la culpabilité des prévenus.