Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - VIDÉO : les ravages de l'incendie dans le palais Aragon à Pau

jeudi 21 juillet 2016 à 18:22 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Les dégâts sur cet immeuble de 100 appartements sur le boulevard des Pyrénées à Pau sont considérables. Sur ces images, on constate que tout le 6e étage et la toiture sont détruits. Il faudra plusieurs semaines avant que les habitants ne reviennent chez eux.

Le 6ème étage de l'immeuble à ciel ouvert
Le 6ème étage de l'immeuble à ciel ouvert © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Les dégâts sont considérables après l'incendie qui s'est déclaré mercredi matin au palais Aragon, un immeuble du Boulevard des Pyrénées, à Pau, au numéro 18. Cette vieille bâtisse à longtemps été un palace avant de devenir résidentiel. Il compte 100 appartements aujourd'hui. Le feu a entièrement détruit, le toit et le sixième et dernier étage.

► VIDÉO - A l'intérieur du sixième étage dévasté par l'incendie.

Dix huit personnes sont encore relogées par la mairie. Les autres, entre 70 et 100 personnes sont chez des connaissances, des parents ou amis. L'immeuble est inaccessible. Il est gardé, pas seulement à cause des dégâts, mais pour éviter les vols, certains appartements sont cossus et contiennent des objets de valeurs que les occupants n'ont pas pu emporter.

La violence de l'incendie - Radio France
La violence de l'incendie © Radio France - Daniel Corsand
Un couloir au sixième étage - Radio France
Un couloir au sixième étage © Radio France - Daniel Corsand

L'effet "cascade"

Il faut attendre ce que les spécialistes appellent la fin de l'effet cascade. Les canalisations d'eau ont rompu ce qui a entraîné d'importantes fuites. Et puis il y a aussi l'eau des lances des pompiers. Aujourd'hui toute cette eau descend d'étage en étage, il faut donc attendre la fin de ce ruissellement en espérant qu'il ne pleuve pas trop. Ensuite il faudra assécher, et installer un toit provisoire. Ce toit sera terminé fin août au mieux. Les habitants retrouveront leurs appartements au fur et à mesure que la mise hors d'eau avance.

Un appartement du 5ème étage inondé   - Radio France
Un appartement du 5ème étage inondé © Radio France - Daniel Corsand

La reconstruction du toit et du sixième étage prendra au moins un an. Autre inconvénient, la machinerie d'ascenseur était située au 6e étage et elle est complètement détruite. L'eau chaude et l’électricité devraient revenir en début de semaine prochaine. Le boulevard des Pyrénées devrait être rendu à la circulation lundi.

La colère de Julien

Julien habite au premier étage de l'immeuble. Il attend la fin des ruissellements pour mesurer l'étendue des dégâts chez lui et savoir quand il pourra retourner chez lui avec sa famille. Il est chez ses grands parents en attendant.

J'ai le moral dans les chaussettes on venait de finir des travaux. Quand je sais de qui vient l'incendie je suis en colère, contre la personne et contre les propriétaires qui ne pensent qu'à empocher l'argent à la fin du mois

Julien habite au premier étage

Un incendie accidentel

Un expert judiciaire en incendie s'est rendu sur place ce jeudi matin. Il est formel. Cet incendie est accidentel. Le locataire du studio d'où est parti le feu était en garde à vue après avoir dégrisé. Il a été remis en liberté sans poursuites. C'est un homme de 47 ans.

La réouverture très progressive des commerces

Sept commerces sont impactés par cet incendie : cinq restaurants, un salon de coiffure et un tabac presse. Ils emploient près de 70 personnes. Ils sont toujours fermés ce jour. Ceux qui sont situés les plus à gauche du bâtiment quand on lui fait face sont les plus impactés. Ils vont rester fermés de longues semaines. Les commerces les plus à droite pourront rouvrir dès ce lundi.