Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - 2.000 mètres carrés d'entrepôts d'un cuisiniste prennent feu en Dordogne

Un entrepôt de 2.000 m² du cuisiniste INOVA a totalement brûlé dans la nuit de samedi à dimanche à Campagnac-lès-Quercy, en Dordogne. Il n'a fait aucune victime, mais les pompiers de onze casernes différentes ont été mobilisés.

L'incendie s'est déclaré peu avant minuit. Ce dimanche en milieu de journée, de la fumée se dégageait encore des cendres.
L'incendie s'est déclaré peu avant minuit. Ce dimanche en milieu de journée, de la fumée se dégageait encore des cendres. © Radio France - Emmanuel Claverie

Il aura fallu l'intervention d'une soixantaine de pompiers pour venir à bout de cet incendie qui s'est déclaré vers 23 heures 30 dans cet entrepôt de l'usine INOVA à Campagnac-lès-Quercy, au sud-est de la Dordogne. 2.000 m² sont partis en fumée. Il s'agit de la zone consacrée au stockage de panneaux stratifiés nécessaires à la fabrication des caissons et des façades de cuisines. Cette partie du site désormais détruite représente la moitié de la capacité de production. Les secteurs consacrés  à la fabrication en bois massif et à l'administration ont pu être épargnés, tout comme le showroom. Selon la direction, la production ne sera que peu impactée par le sinistre, et il n'est pas certain que des salariés soient placés en chômage partiel.

Au moins 3 millions d'euros de dégâts

Cette entreprise est à la fois le plus gros employeur du canton de Villefranche-du-Périgord avec ses 38 salariés et le plus petit fabricant de cuisines en Europe. Leurs produits sont distribués à travers une vingtaine de magasins partout en France. Ce midi l'expert en assurance était déjà sur place. Les dégâts sont estimés à au moins 3 millions d'euros. Quand le feu s'est déclaré, des explosions ont réveillé des habitants de la commune, dont plusieurs salariés, qui sont spontanément venus prêter main forte.

Les pompiers de onze casernes différentes sont intervenus cette nuit et durant toute la matinée.
Les pompiers de onze casernes différentes sont intervenus cette nuit et durant toute la matinée. © Radio France - Emmanuel Claverie

Un début de feu de végétation

À midi, de petites flammes persistaient au milieu des cendres, mais les sapeurs-pompiers affirment qu'il n'y a aucun risque de reprise. Lors de leur intervention les hommes engagés ont mis fin à un début de feu de végétation qui se propageait depuis l'entrepôt en flamme. 

Selon les premières constatations, l'origine du feu serait accidentelle. 

A la mi-journée, les pompiers étaient encore sur palce pour éteindre les dernières flammes.
A la mi-journée, les pompiers étaient encore sur palce pour éteindre les dernières flammes. © Radio France - Emmanuel Claverie
C'est la partie haute de l'usine qui a brûlé.
C'est la partie haute de l'usine qui a brûlé. © Radio France - Emmanuel Claverie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess