Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

PHOTOS | Barrage de Sivens : la colère gronde à Dijon après de nouvelles dégradations en centre ville

-
Par , France Bleu Bourgogne

C'est toujours l'indignation et la colère dans la capitale de Bourgogne deux jours après les débordements en marge de la manifestation organisée en fin d'après-midi samedi à la mémoire de Rémi Fraisse.

psg crs
psg crs

L'hommage à Rémi Fraisse, le jeune militant de 21 ans tué sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn, se voulait pacifique. La manifestation a dégénéré samedi en fin d'après-midi. Des murs ont été tagués dans le centre ville, des vitrines ont été brisées, notamment dans les rues Charrue et Berbisey et des manifestants ont allumé plusieurs feux. Beaucoup se demandent ce que faisait la police alors que ces débordements étaient prévisibles ? Pour éviter cela, nombreux sont ceux qui estiment qu'il suffisait d'interdire la manifestation. Ce n'est pas une décision si facile à prendre explique le préfet de la Côte-d'Or, Eric Delzant.

Le préfet de la Côte-d'Or, Eric Delzant, parle d'une guérilla urbaine

Pourquoi les forces de l'ordre ne sont elles pas intervenues plus tôt pour empêcher ces dégradations ?

Soixante-quinze CRS étaient postés devant les cibles potentielles des manifestants, comme l'hôtel de police de Dijon, mais ce n'est qu'à la fin qu'ils sont intervenus. Pourquoi ? Le préfet de Côte-d'Or, Eric Delzant, s'en explique ce matin sur France bleu

Le préfet de la Côte-d'Or, Eric Delzant, explique pourquoi les CRS ne sont pas intervenus plus tôt

Une personne a été interpellée samedi soir après avoir participé à ces dégradations dans le centre ville. Il s'agit d'un homme majeur, déjà connu des services de police. Il a été placé en garde à vue.

Des affrontements urbains dans les rues du centre-ville de Dijon samedi après-midi - manif - violence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu