Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Incendie mortel à Poitiers : le locataire qui a mis le feu mis en examen et placé en détention provisoire

-
Par , France Bleu Poitou

L'homme de 61 ans soupçonné d'être à l'origine de l'incendie qui a ravagé un immeuble de l'avenue de Nantes samedi à Poitiers a été écroué après présentation à un juge d'instruction. Les premières photos du sinistre à l'intérieur du bâtiment sont impressionnantes.

A l'intérieur de l'immeuble, le feu a tout emporté.
A l'intérieur de l'immeuble, le feu a tout emporté. - DR

Poitiers, France

L'incendiaire présumé de l'immeuble de l'avenue de Nantes a avoué être à l'origine du sinistre qui a coûté la vie à une femme de 56 ans. A l'issue de sa garde à vue, il a été déféré ce lundi matin au parquet puis présenté à un juge d'instruction. Une information a été ouverte pour destruction par incendie ayant provoqué la mort, en récidive.

Un des appartements de l'immeuble. - Aucun(e)
Un des appartements de l'immeuble. - DR

Il a été mis en examen et envoyé en détention provisoire à la prison de Vivonne. Une décision justifiée notamment par le passé du sexagénaire, déjà condamné à deux reprises en 2013 et 2016 à des peines avec sursis et mise à l'épreuve pour des incendies volontaires. 

"Je ne connaissais même pas les antécédents de ce locataire. Je suis estomaquée" Agnès Ramé, la propriétaire 

Contactée par France Bleu Poitou, la copropriétaire Agnès Ramé est sous le choc. "Comment est-il possible qu'en tant que propriétaire, je n'ai jamais su le passé judiciaire de cet homme ? Il y a là quelque chose qui me dépasse. Et au final, on se retrouve avec un drame". Elle est aujourd'hui tournée vers la sécurisation des lieux et le déclenchement des assurances. "Tout est détruit à l'intérieur. Il va falloir tout reconstruire. Ce sera très, très longs" avoue-t-elle.

Peintures, plafonds, communs, tout a été détruit. - Aucun(e)
Peintures, plafonds, communs, tout a été détruit. - DR

Que dit la loi ?

La loi est claire rappelle Maître Anne-Laure Blouin, bâtonnier de Niort : " Rien n'oblige un propriétaire à exiger un extrait du casier judiciaire. Un contrat de location, comme tout contrat repose sur une relation de confiance. En revanche, rien n'interdit de se montrer curieux et de chercher à en savoir plus sur un locataire, surtout lorsqu'il est sous tutelle, en posant des questions à son tuteur par exemple. Dans certaines grandes villes comme Paris ou Marseille, certains propriétaires réclament quand même ces pièces. Les candidats qui refusent n'obtiennent pas le logement".