Faits divers – Justice

PHOTOS | Le chantier du palais de justice de Strasbourg

Par Alexandre Tandin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 23 avril 2015 à 18:18

Palais justice strasbourg
Palais justice strasbourg © Radio France - Photo Alexandre Tandin

Près de 64 millions d’euro, c’est le coût total de ce projet, dont 9 millions à la charge des collectivités locales. Les travaux de transformation du palais de justice de Strasbourg ont débuté en juin de l’année dernière et seront terminés dans les temps, fin 2016. Une centaine de personnes travaillent au quotidien sur le chantier, au beau milieu du centre ville.

Un tribunal tout neuf dans son écrin du XIXe siècle. L’idée de l’architecte barcelonais Jordi Garcès est de réussir «le mariage de l’ancien et du neuf ».

Pour cela, il a gardé toute la périphérie du bâtiment, la façade, la structure, avec notamment la salle des pas perdus et sa hauteur de plafond d’une vingtaine de mètres. Mais à l’intérieur du tribunal, l'architecte a tout cassé , creusé pour optimiser la surface, et reconstruire 7.000 mètres carrés de surface utile, pour une surface totale de 13.600 m2. Le nouveau tribunal accueillera 250 fonctionnaires et comprendra 13 petites salles d’audience, dites "de cabinet", ainsi que et huit salles d’audience civile dans la grande salle d’assises qui sera sous les toits, surplombée d’un puits de lumière.

« C’est un chantier qui se passe magnifiquement bien » Robert Herrmann

Robert Hermann, le président de l’Eurométropole qui découvrait pour la première fois ce chantier à cet état d’avancement, se réjouit. « C’est un très beau chantier d’Etat, une attention particulière a été portée sur l’entourage par rapport à la poussière, aux bruits et aux différentes nuisances. Depuis le début du chantier on a reçu que trois ou quatre plaintes, les interrogations portaient principalement sur le bruit, la hauteur du toit, et tout c’est très vite arrangé. »  

De l’extérieur, on ne verra pas beaucoup de changement , la modernité se trouve à l’intérieur et sur le toit. « C’est quand on sera dans des perspectives un peu lointaine que l’on verra la différence, le toit sera traité en inox » déclare Yohann Olhund, le chef du projet de l’agence publique pour l’immobilier de la justice (Apij). Il y avait un sacré challenge, estime pour sa part le directeur de l’Apij, Paul-Luc Dinnequin, « le palais de justice historique ne permettait pas d’avoir la surface nécessaire pour accueillir les quelques 250 fonctionnaires qui y travailleront au quotidien. Du coup, il a fallut creuser pour reconstruire des parties neuves. »

Dès la fin de l’été, les travaux de gros œuvre seront bouclés , la grande grue qui surplombe le chantier devrait quitter le centre ville d’ici la fin de l’année. Le chantier doit être bouclé, dans les temps, fin 2016.

Cliquer sur le rectangle pour afficher en plein écran