Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Mali : qui sont les treize militaires français tués dans un accident d'hélicoptères ?

Treize militaires français de l'opération Barkhane ont trouvé la mort lundi soir au Mali, dans la collision de deux hélicoptères engagés dans une mission de combat contre des jihadistes. Ces derniers étaient originaires de plusieurs régions de France, et appartenaient à des régiments différents.

Les treize soldats français tués au Mali le 25 novembre 2019.
Les treize soldats français tués au Mali le 25 novembre 2019. - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

La mort accidentelle de treize militaires français en opération au Mali provoque une vive émotion. "L'heure n'est pas au questionnement sur le bien-fondé ou pas de cette opération, l'heure est au recueillement", a tranché ce mardi la ministre des Armées, Florence Parly, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle, visage tendu, elle a rendu hommage aux "treize héros, morts pour la France" lundi dans la collision de deux hélicoptères.

Il s'agit du bilan humain le plus lourd essuyé par les militaires français depuis le début de l'opération Serval au Mali en 2013 pour barrer la route aux jihadistes. Voici le visage de ces treize soldats tués, ainsi que quelques lignes transmises par l'armée, retraçant leur carrière.

Sergent-chef Andreï Jouk, 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol

Le sergent-chef Andreï JOUK du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol. - Aucun(e)
Le sergent-chef Andreï JOUK du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol. - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Âgé de 43 ans, le sergent-chef Andreï Jouk avait rejoint les rangs de la Légion étrangère il y a près de 11 ans. À l’issue de son instruction, figurant parmi les meilleurs, il choisit de rejoindre le 2 e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse), le 12 juin 2008. Il intègre tout naturellement le corps des sous-officiers le 1 er septembre 2011. Le 1 er janvier 2018, il est promu au grade de sergent-chef. Il a effectué trois opérations extérieures : une en Afghanistan au sein de l’opération « Pamir » de décembre 2010 à avril 2011, puis deux au Mali dans le cadre de l’opération « Barkhane » de janvier à mai 2018 et de septembre 2018 à janvier 2019. Il a également été projeté en mission de courte durée en Guyane de septembre 2015 à mars 2016 mais aussi en renfort temporaire, à quatre reprises, à Djibouti, au sein de la 13e demi-brigade de légion étrangère, entre 2009 et 2014.

Marié et père de quatre enfants, le sergent-chef Andreï Jouk était titulaire de la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze. Il était décoré de la croix du combattant, de la médaille de la reconnaissance française, de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel », de la médaille de la défense nationale d’argent échelon « Argent », de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan », de la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe « Harpie ». 

Capitaine Nicolas Mégard, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Capitaine Nicolas Mégard, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Capitaine Nicolas Mégard, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Engagé en tant que sous-officier d’active en 2005, il rejoint le 35e  régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes la même année avec le grade de maréchal des logis. Il y sert pendant quatre années et effectue avec son régiment deux opérations extérieures au Kosovo. En 2009, il réussit le concours d’entrée à l’École militaire interarmes. Devenu officier, il rejoint l’École de l’aviation légère de l’armée de Terre pour suivre une formation de pilote Tigre puis de chef de patrouille. Il est affecté au 5 e régiment d’hélicoptères de combat de Pau en novembre 2014 et promu capitaine le 1 er août 2015. Il est projeté quatre fois au Mali entre 2015 et 2017 dans le cadre de l’opération Barkhane.

Âgé de 35 ans, marié et père de trois enfants, il est titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel », d’une citation à l’ordre du régiment avec attribution à titre exceptionnel de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze, d’une citation à l’ordre de la division avec attribution à titre exceptionnel de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile d’argent, de la médaille d’or de la défense nationale, de la médaille de reconnaissance de la nation, de la médaille commémorative française « ex-Yougoslavie » et de la croix du combattant.

Capitaine Benjamin Gireud, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Capitaine Benjamin Gireud du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Capitaine Benjamin Gireud du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Engagé en tant qu’officier sous contrat pilote en février 2009, il rejoint l’École de l’aviation légère de l’armée de Terre après une formation initiale d’officier aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Pilote d’expérimentation et d’essai en 2011, il rejoint le 5 e régiment d’hélicoptères de combat de Pau en tant que pilote sur hélicoptère de manœuvre et d’assaut.

Il effectue une première mission dans le cadre de l’opération Épervier au Tchad en 2013. Il est projeté ensuite dans le cadre de l’opération Serval au Mali en 2014 et effectuera encore quatre missions à Barkhane de 2016 à 2018. Il est à nouveau engagé sur l’opération Barkhane à l’été 2019 en tant que pilote Cougar. Âgé de 32 ans et célibataire, le capitaine était titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafes « Tchad » et «Sahel» et de la médaille d’argent de la défense nationale.

Capitaine Clément Frisonroche, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Capitaine Clément Frisonroche, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Capitaine Clément Frisonroche, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Après une classe préparatoire au lycée militaire de Saint-Cyr-l’École, il intègre en 2012 l’École spéciale militaire de Saint-Cyr. À sa sortie en 2015, il décide de rejoindre l’École de l’aviation légère de l’armée de Terre et commence sa formation d’officier pilote. Ses excellents résultats lui permettent de se spécialiser sur l’hélicoptère TIGRE et de devenir chef de patrouille HAD en novembre 2018. Affecté au 5e régiment d’hélicoptères de combat à l’escadrille d’hélicoptères d’appui protection n°1. Sa mission au Mali était sa première opération extérieure dans le pays, dans le cadre de l’opération Barkhane.

Âgé de 28 ans, marié et père d’un enfant, il est titulaire de la médaille de bronze de la défense nationale et de la médaille outre-mer avec agrafe «Sahel».

Lieutenant Alex Morisse, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau 

Lieutenant Alex Morisse, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Lieutenant Alex Morisse, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage le 12 septembre 2011 en qualité d’officier sous contrat pilote. Il est affecté en janvier 2016 à l’escadrille d’hélicoptères d’appui protection n°1 du 5e régiment d’hélicoptères de combat. Il est projeté dès 2017 sur l’opération Barkhane au Mali et y effectue deux autres missions entre 2018 et 2019.

Âgé de 31 ans, pacsé, le lieutenant Alex Morisse est titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel », de la médaille d’argent de la défense nationale et de la médaille de protection militaire du territoire.

Lieutenant Pierre Bockel, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Lieutenant Pierre Bockel, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Lieutenant Pierre Bockel, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage le 12 septembre 2011 en tant qu’officier sous contrat pilote. Le lieutenant Pierre Bockel est affecté au 5 e régiment d’hélicoptères de combat le 3 août 2015 à l’escadrille d’hélicoptères de manœuvre n°2. Puis, après l’obtention en octobre 2016 de la qualification sur COUGAR rénové, il rejoint l’escadrille d’hélicoptères de manœuvre n°3. Il a été projeté à quatre reprises au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane, entre 2017 et 2019.

Titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel » et de la médaille d’argent de la défense nationale, le lieutenant Pierre Bockel était âgé de 28 ans. Il vivait en couple et allait bientôt être père. Il était par ailleurs le fils de Jean-Marie Bockel, ancien maire de Mulhouse, ancien ministre et sénateur du Haut-Rhin.

Adjudant-chef Julien Carette, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Adjudant-chef Julien Carette, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Adjudant-chef Julien Carette, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Engagé dès l’âge de 18 ans au 48e régiment de transmissions d’Agen en 2002, il intègre l’école nationale des sous-officiers d’active en 2003. À sa sortie, il est affecté au 5 e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC) à Pau en tant que mécanicien cellule et moteur. Il poursuit brillamment sa formation jusqu’à obtenir en 2013 la qualification de mécanicien volant sur appareil à voilure tournante. Il est projeté à de nombreuses reprises (Côte d’Ivoire, Tchad, Mali, Burkina-Faso, Afghanistan). Il est notamment engagé au sein des opérations Serval puis Barkhane à plusieurs reprises.

Âgé de 35 ans, vivant en couple et père de deux enfants, il est titulaire de la médaille d’outre-mer agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « Tchad », de la médaille commémorative française agrafe « Afghanistan », de la médaille d’or de la défense nationale, du titre de reconnaissance de la nation, de la croix du combattant. Il est également cité à l’ordre de la brigade avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale à titre exceptionnel avec étoile de bronze.

Brigadier-chef Romain Salles-de-Saint-Paul, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau

Brigadier-chef Romain Salles-de-Saint-Paul, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Aucun(e)
Brigadier-chef Romain Salles-de-Saint-Paul, 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage le 04 août 2009 en tant que militaire du rang au 5 e régiment d’hélicoptères de combat et obtient la qualification de marqueur baliseur. En 2012, il devient opérateur membre opérationnel de soute, au sein de l’escadrille d’hélicoptères de manœuvre n°3. Il effectue ses deux premières missions au Gabon en 2010 et 2013 puis est projeté au Mali pour la première fois en 2015. En 2017, il effectue une mission à Djibouti et il retourne à deux reprises au Mali en 2018 et 2019 dans le cadre de l’opération Barkhane.

Âgé de 35 ans, marié et père de deux enfants, il était titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe Sahel et de la médaille d’argent de la défense nationale.

Capitaine Romain Chomel de Jarnieu, 4e Régiment de chasseurs de Gap

Capitaine Romain Chomel de Jarnieu, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Aucun(e)
Capitaine Romain Chomel de Jarnieu, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage dans la réserve le 11 juin 2012 pour servir au 2e régiment de Hussards. Il est affecté au 4 e régiment de chasseurs le 1er août 2015 en tant que chef de peloton blindé, il effectue une première mission Sentinelle au cours de cette année. Il est projeté une première fois au Tchad dans le cadre de l’opération Barkhane en qualité de chef de peloton de reconnaissance et d’intervention au sein du groupement tactique désert Edelweiss du 8 juin au 6 octobre 2016. Il retrouve l’opération Barkhane au Mali en tant que chef du peloton de reconnaissance et d’intervention au sein du groupement tactique désert blindé Edelweiss du 28 mai au 5 octobre 2017. Il est promu au grade de capitaine le 1 er mai  2019.  Il est officier traitant au bureau opérations instruction en 2019 lorsqu’il est désigné une nouvelle fois pour partir au Mali le 26 septembre 2019 en tant que chef d’équipe commando.

Âgé de 34 ans, célibataire et sans enfant, il était décoré de la médaille de la défense nationale échelon argent, de la médaille de protection du territoire ainsi que de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel ». Il s’était également vu remettre une lettre de félicitations à l’ordre du régiment.

Maréchal des logis-chef Alexandre Protin, 4e Régiment de chasseurs de Gap

Maréchal des logis-chef Alexandre Protin du 4e Régiment de chasseurs de Gap - Aucun(e)
Maréchal des logis-chef Alexandre Protin du 4e Régiment de chasseurs de Gap - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Depuis 2009, il a accompli toute sa carrière au sein du 4e régiment de chasseurs. Il intègre l’École des sous-officiers de Saint-Maixent et est nommé maréchal des logis le 1er  janvier 2014. Il est promu maréchal des logis-chef le 1er mai 2019.  Il effectue une mission de courte durée en République de Côte d’Ivoire d’octobre 2011 à avril 2012 ainsi que deux missions au Mali de mai à septembre 2016 puis de novembre 2018 janvier 2019. Il est engagé pour la 3e fois au Mali à compter du 26 septembre 2019, au sein du groupement tactique désert aérocombat, dans le cadre de l’opération Barkhane en qualité de tireur Minimi.

Âgé de 33 ans, en concubinage et sans enfant, il était décoré de la médaille de la défense nationale échelon argent avec agrafe «arme blindée et cavalerie », de la médaille d’outre-mer avec agrafe en vermeil « Sahel », de la médaille de la protection du territoire Sentinelle, de la croix du combattant et de la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze.

Maréchal des logis Antoine Serre, 4e Régiment de chasseurs de Gap

Maréchal des logis Antoine Serre, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Aucun(e)
Maréchal des logis Antoine Serre, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage au titre de l’école militaire de haute montagne à Chamonix le 1er septembre 2015. Nommé maréchal des logis le 1er janvier 2016, il choisit le 4e régiment de chasseurs de Gap. Il effectue deux missions au Mali de juin à septembre 2017 en qualité de chef de patrouille MILAN puis de septembre 2018 à janvier 2019 en tant qu’équipier commando. Engagé pour la 3e fois au Mali, à compter du 26 septembre 2019, au sein du groupement tactique désert aérocombat, dans le cadre de l’opération Barkhane en qualité secouriste au combat de 2e niveau.

Âgé de 22 ans, pacsé sans enfant, il était décoré de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze, de la médaille de la défense nationale échelon bronze (agrafes arme blindée et cavalerie et missions d’opérations extérieures) et de la médaille d’outre-mer avec agrafe de vermeil (agrafe SAHEL). Il a également été cité à l’ordre du régiment.

Maréchal des logis Valentin Duval, 4e Régiment de chasseurs de Gap

Maréchal des logis Valentin Duval, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Aucun(e)
Maréchal des logis Valentin Duval, 4e Régiment de chasseurs de Gap - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Engagé en 2014, il a accompli toute sa carrière au sein du 4e régiment de chasseurs. Il effectue deux missions au Mali de mai à octobre 2016 puis de juin à septembre 2017, en qualité de technicien graphiste où ses compétences en transmissions font de lui un élément indispensable pour son unité. Il est engagé pour la 3e fois au Mali à compter du 26 septembre 2019, au sein du groupement tactique  désert aérocombat, dans le cadre de l’opération Barkhane en qualité de chef de cellule radio.

Âgé de 24 ans, célibataire et sans enfant, il était décoré de la médaille de la défense nationale échelon bronze avec agrafe arme blindée et cavalerie et de la médaille d’outre-mer avec agrafe en vermeil SAHEL.

Maréchal des logis-chef Jérémy Leusie, 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces

Maréchal des logis-chef Jérémy Leusie, 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces - Aucun(e)
Maréchal des logis-chef Jérémy Leusie, 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces - Service d'Information et de Relations Publiques de l'armée de Terre

Il s’engage, le 6 février 2007, en qualité d’opérateur navigateur au sein du 93e régiment d’artillerie de montagne. Promu brigadier le 1er février 2010, il poursuit sa formation militaire et obtient ses qualifications d’opérateur radio navigateur. Il est projeté la même année en Afghanistan, comme équipier observateur. Il obtient le certificat technique élémentaire « opérateur radio navigateur » le 3 juillet 2009. Il est promu brigadier-chef en mars 2011. En mars 2013, il est engagé sur la mission Serval au Mali. Il rejoint le corps des sous-officiers et est promu maréchal des logis le 1er janvier 2014. Il assume alors les fonctions d’adjoint observateur avancé. Il est engagé une nouvelle fois de mai à septembre 2015 au Mali. En février 2018, il rejoint le groupement commando montagne du régiment. Il est déployé du 22 janvier au 22 mai 2019 sur l’opération Barkhane. Il est promu au grade de maréchal des logis-chef le 1er mai 2019. Quatre mois plus tard, le 26 septembre 2019, il est engagé sur ce même théâtre d’opération en qualité d’équipier commando.

Âgé de 33 ans, pacsé et sans enfant, il était titulaire de la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe « Troupes de montagne » et aura participé également à deux missions de courte durée, au Sénégal et en République de Côte d’Ivoire.

  - Aucun(e)
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu