Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

PHOTOS - Notre Dame de Paris : le lendemain de l'incendie de la cathédrale

mardi 16 avril 2019 à 9:12 - Mis à jour le mardi 16 avril 2019 à 9:34 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Notre Dame amputée de sa flèche, son toit brûlé mais ses deux tours debout : c'est l'image de ce mardi, lendemain de l'incendie qui a dévasté le célèbre monument parisien. Le quartier sur l'Ile de la Cité est toujours bouclé. Les donateurs se multiplient, la mairie de Paris débloque 50 millions.

Notre Dame de Paris le lendemain de l'incendie.
Notre Dame de Paris le lendemain de l'incendie. © Radio France - Martine Bréson

Paris, France

On ne voit plus de flammes ce mardi matin sur le toit de la cathédrale Notre Dame amputée de sa flèche qui est tombée hier sous les yeux ébahis de millions de téléspectateurs. La sidération est passée. Reste la tristesse et la curiosité pour des badauds qui dès 07h00 ce mardi matin se tenaient derrière le ruban de la police pour voir la cathédrale et faire des photos.

L'émotion est planétaire. Des journalistes de monde entier sont massés le long du  parapet du quai face à Notre Dame pour relater l’événement. Et pourtant un grand silence règne sur place.  

Notre Dame le lendemain de l'incendie - Radio France
Notre Dame le lendemain de l'incendie © Radio France - Martine Bréson

Si on ne voit plus ni flammes ni fumée à Notre Dame, les pompiers sont toujours sur les lieux. Ils sont restés en action et en veille toute la nuit. Ils étaient 400 à se battre contre ce feu qui s'est déclaré un peu avant 19h00 lundi soir dans la charpente de la cathédrale de Paris. L'un d'entre eux a été blessé. 

Les tours et la structures semblent sauvées, ont indiqué les pompiers. Une réunion était prévue à 08h00 avec des experts, des architectes des bâtiments de France pour essayer de déterminer si la structure est stable et si les pompiers peuvent entrer dans la cathédrale, a précisé tôt ce mardi matin le secrétaire d'Etat à l'Intérieur.

Notre Dame le lendemain de l'incendie. - Radio France
Notre Dame le lendemain de l'incendie. © Radio France - Martine Bréson

Tout le quartier de la cathédrale est bouclé par la police. Aucune voiture ne peut circuler sur les quais de l'Ile de la Cité et dans les petites rues adjacentes. Pour pénétrer dans le périmètre, il faut montrer patte blanche. Seuls les habitants du quartier ou ceux qui y travaillent sont autorisés à passer les barrages.

Notre Dame le lendemain de l'incendie. - Radio France
Notre Dame le lendemain de l'incendie. © Radio France - Martine Bréson

Impossible pour l'instant de savoir combien de temps le quartier restera fermé au public et aux voitures. Une enquête est en cours pour "destruction volontaire par incendie". Les touristes devront se contenter d'admirer Notre Dame de Paris de loin. Ce joyau de l'art gothique, emblème de la France est visité par plus de 13 millions de personnes chaque année. 

Une souscription nationale va être lancée. La région Ile-de-France a annoncé qu'elle débloquait 10 millions d'euros d'aides d'urgence pour les premiers travaux de reconstruction. La famille Pinault a indiqué, la nuit dernière, qu'elle donnait 100 millions d'euros pour Notre Dame. La famille Arnault de son côté a décidé de débloquer 200 millions pour la cathédrale. 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, propose d'organiser une conférence internationale des donateurs. Elle débloque aussi 50 millions d'euros.