Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Picardie : une enquête après l'ouverture d'une boutique spécialisée dans les produits dérivés du cannabis

vendredi 27 juillet 2018 à 18:29 Par Paul Barcelonne, France Bleu Picardie

Le parquet d'Amiens annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire après l'ouverture d'une boutique, vendant des produits dérivés du cannabis. Si tout serait légal, selon les gérants, le procureur de la République estime que les produits ne sont pas licites.

Le magasin Green House a ouvert ses portes ce lundi à Abbeville
Le magasin Green House a ouvert ses portes ce lundi à Abbeville © Radio France - Facebook Green House

Abbeville, France

Une enquête préliminaire lancée par le parquet d'Amiens après l'ouverture d'une boutique qui vend des produits dérivés du cannabis. Un magasin baptisé "Green House" a ouvert lundi à Abbeville. La boutique, située en plein centre ville, propose des produits comme du miel, des tisanes, à base de cannabidol, une molécule dérivée du cannabis. Ce serait"100% naturel et parfaitement légal", selon les gérants puisque les produits proposés contiennent moins de 0,20% de THC, le principe actif du cannabis.

Une mauvaise interprétation de la loi ?

Mais c'est une mauvaise interprétation de la loi selon le parquet d'Amiens. "Il faut qu'il y ait, pour respecter la loi, moins de 0,20% de THC dans la plante d'où est extrait le produit final et non pas dans le produit final lui même" explique Alexandre de Bosschère, le procureur de la République d'Amiens. "C'est au contraire ce qui est indiqué par ces commerçants". En France, plusieurs enquêtes ont déjà été ouvertes sur des commerces similaires.

L'un des gérants convoqué au commissariat

"Ils lisent mal les textes, ils font une erreur, volontairement ou pas, si je m'en tiens aux argumentations de ces commerçants, on a à faire à des produits qui ne sont pas licites" continue le procureur de la République d'Amiens. L'un des gérants de la boutique Green House a été convoqué au commissariat d'Abbeville, ce vendredi après-midi dans le cadre de cette enquête préliminaire. Une autre boutique qui vend des produits dérivés du cannabis est installée à Amiens.