Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Piotr Pavlenski affirme avoir "volé" la vidéo de Griveaux dans l'ordinateur de la messine Alexandra de Taddeo

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

L'activiste russe, Piotr Pavlenski, a affirmé vendredi à la chaîne de télévision américaine CNN avoir "volé" la vidéo intime de Benjamin Griveaux "dans l'ordinateur" de sa compagne, la messine Alexandra de Taddeo.

Piotr Pavlenski (photo d'illustration).
Piotr Pavlenski (photo d'illustration). © AFP - Lionel Bonaventure

L'artiste russe Piotr Pavlenski, mis en examen dans le cadre du scandale ayant poussé Benjamin Griveaux à renoncer à la mairie de Paris, a affirmé à CNN vendredi avoir "volé" la vidéo sexuelle de l'ex-candidat "dans l'ordinateur" de sa compagne, la messine Alexandra de Taddeo.  "J'ai volé ce matériel dans son ordinateur" affirme Piotr Pavlenski, s'exprimant dans un français hésitant à la chaîne d'informations américaine.  

L'artiste confirme ainsi la version de sa compagne, qui a reconnu être la destinataire des vidéos sexuelles de Benjamin Griveaux tout en rejetant toute responsabilité dans leur diffusion. "Elle n'était pas contente que je ne lui demande pas, bien sûr", précise Piotr Pavlenski. L'activiste ainsi que sa compagne ont été mis en examen mardi pour "atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même".  

Ils ont tous deux été placés sous contrôle judiciaire, qui leur interdit d'entrer en contact, mais ont échangé des déclarations d'amour via des déclarations de leurs avocats à la presse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu