Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pithiverais : un enfant d'un an dans un état grave après avoir été oublié par ses parents dans une voiture

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Orléans, France Bleu

Un petit garçon d'un an a été oublié ce dimanche 7 juillet par ses parents dans leur voiture à Gaubertin, dans le Pithiverais. Son pronostic vital était toujours engagé ce lundi soir. Une enquête est ouverte.

Le petit garçon a été hospitalisé, son état est jugé "très grave, avec un pronostic vital engagé."
Le petit garçon a été hospitalisé, son état est jugé "très grave, avec un pronostic vital engagé." © Maxppp - Luc Nobout

Gaubertin, France

Un petit garçon âgé d'un an se trouve toujours dans un état grave ce lundi 8 juillet, au soir, hospitalisé au CHR d'Orléans, avec un pronostic vital engagé.

Le pronostic vital toujours engagé ce lundi soir

Dimanche 7 juillet, en revenant de leurs courses, ses parents l'ont oublié pendant deux heures dans leur voiture, stationnée devant le domicile familial à Gaubertin. Perturbés par un événement extérieur, chacun pense que l'autre a pris l'enfant avec lui.

Ce sont les grands-parents qui découvrent l'enfant dans la voiture, alors qu'ils rendaient visite à la famille. Le père appelle immédiatement les secours qui prennent en charge le bébé.

Les parents placés en garde à vue puis relâchés

Les parents ont été placés en garde à vue dimanche soir avant d'être remis en liberté afin de se rendre auprès de leur fils. La maltraitance n'étant pas caractérisée, et le couple inconnu des forces de l'ordre.