Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plaidoiries au procès de l'assassin de Pascal Filoé à Rodez : "le geste fou d'un homme qui n'est pas fou"

-
Par , France Bleu Occitanie

A la cour d’Assises de l’Aveyron, le procès d’Alexandre Dainotti se poursuit. Il est accusé de l’assassinat du directeur de la police municipale de Rodez. La famille et les avocats de la partie-civile ont longuement évoqué le "cauchemar" depuis la mort de Pascal Filoé.

Beaucoup de policiers municipaux à l'audience pour écouter les plaidoiries au procès d'Alexandre Dainotti.
Beaucoup de policiers municipaux à l'audience pour écouter les plaidoiries au procès d'Alexandre Dainotti. © Radio France - SM

Avant-dernier jour du procès d’Alexandre Dainotti à Rodez. L’homme de 41 ans est jugé pour l’assassinat de Pascal Filoé qui dirigeait notamment la police municipale. Une journée marquée par les mots de la famille du fonctionnaire à la barre. La fille de la victime, Morgane Filoé a parlé la première. Quelques mots très courts où la jeune-femme de 18 ans s’adresse directement au prévenu. "Vous êtes faible" lui dit-elle. "Vous ne connaîtrez jamais l’amour et l’amitié." La femme de Pascal Filoé enchaine après-elle. Florence Filoé parle de sa douleur, de son "incompréhension" et de "la peine capitale" qui lui a été infligé le 27 septembre. Enfin Jules, le père de Pascal Filoé, à lui lu une lettre très émouvante adressé à son fils. Après ce moment intense, tous les membres de la famille de Pascal Filoé sont sortis en larmes. 

Un hommage à un personnage central de l'administration de Rodez 

Les trois avocats de la partie-civile ont ensuite entamé leur plaidoirie. L’avocat de la ville de Rodez a débuté. Me Maxime Bessière insiste sur l'immense perte pour la cité ruthénoise. "Pascal Filoé était en charge de neuf services dans la ville. On ne remplace pas un homme aussi brillant, éblouissant." Et puis il charge l’accusé. "Il n’a laissé aucune chance à Mr Filoé. Il n’est pas malade. Il n’est pas un marginal. Son discernement n’est pas altéré. Il est dans un cheminement d’assassin."

Les images atroces du drame 

L’avocate de la famille Me Elsa Cazor va dans le même sens. "Alexandre Dainotti s’est comporté comme un animal. Un lion. Il a attendu sa proie pendant une heure et demie dans un café."  Et elle revient sur les images atroces qui ont été relatées devant la cour. Les cris de Pascal Filoé, l’immense mare de sang, les plaies que trois personnes n’arrivent pas à compresser. Et face à cette "scène de film", l’accusé qui repart "tranquillement, sereinement."

Et l’avocate lève le ton. "Ici on ne doit pas faire le procès de l’administration, de la police ou de la SPA. Il n’y a eu ni embuscades, ni harcèlement comme essaie de nous le faire croire l’accusé. Au contraire, il y a eu à chaque fois des mains tendues."

Alexandre Dainotti expulsé de la salle 

Et pour finir, Me Elian Gaudy enfonce le clou en insistant sur la préméditation. "Alexandre ce lâche" cri l’avocat "qui prend la victime dans le dos. Et qui tient la victime tel un pitbull." Et il mime le crime et les neuf coups de couteau. L’accusé réagit enfin. Mais s’insurge et le président du tribunal l’expulse très vite de la salle d’audience. 

La salle d’audience de la cour d’assises de l’Aveyron était en tout cas bondée pour cet avant-dernier jour. La famille de Pascal Filoé est évidemment présente très nombreuse. Mais dans la salle aussi, beaucoup de fonctionnaires et notamment de policiers municipaux venus rendre hommage à leur collègue. 

L'avocat général donnera ses réquisitions vendredi matin. Le verdict est ensuite attendu dans l'après-midi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess