Faits divers – Justice

La CCI d'Alès interroge les commerçants sur l'extension des ouvertures le dimanche

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère jeudi 29 octobre 2015 à 15:56

Une enseigne de bricolage à Alès
Une enseigne de bricolage à Alès © Radio France - Ludovic Labastrou

La chambre de commerce et d'industrie d'Alès a interrogé ses ressortissants en matière d'ouverture supplémentaire le dimanche. Une enquête débutée début octobre et qui est close. Le résultat sera transmis à la mairie d'Alès qui pourrait changer la règle en 2016.

La loi Macron d'août dernier permet aux communes qui le veulent de passer de cinq à douze jours d'ouverture des commerces le dimanche. Un débat qui devrait rebondir également dans le Gard. 

La Chambre de commerce et d'industrie d'Alès vient en effet de procéder à une consultation des professionnels de la ville, à la demande de la mairie de la capitale des Cévennes. Une enquête par courriel qui a concerné quelque 300 personnes

Des clients pas forcèment favorables à l'ouverture le dimanche - Radio France
Des clients pas forcèment favorables à l'ouverture le dimanche © Radio France - Ludovic Labastrou

Sur les 330 professionnels concernés par ce ou ces "dimanches du maire" supplémentaire, 100 ont répondu à l’enquête. Un sur trois, un chiffre significatif pour la CCI qui va transmettre son étude à la mairie, seule habilitée à trancher pour une modification éventuelle de la règle en 2016.

Le reportage de Ludovic Labastrou

Ouvrir plus, oui, mais si c'est pour que les rues restent vides à quoi ça sert ?

Une décision qui doit être bien pesée à l'aune des habitudes commerciales sur le bassin de vie. En tous les cas avec le plein accord de tous les partenaires.

Jean-Pierre de Faria, VPrèsident CCI Alès - Radio France
Jean-Pierre de Faria, VPrèsident CCI Alès © Radio France - Ludovic Labastrou

Ouvrir le dimanche sous certaines conditions

La chambre de commerce et d'industrie d'Alès transmet les résultats de son étude à la mairie d'Alès dans les tous prochains jours. Modification éventuelle prévue du nombre de dimanche travaillé en 2016