Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plus d'un an après l'incendie, le magasin Paolin Musique n'a toujours pas été désamianté à Bergerac

jeudi 27 août 2015 à 21:33 Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord

Jeudi, une trentaine d'habitants s'est rassemblée devant les locaux sinistrés de l'entreprise pour faire un état des lieux avec le CERADER, le collectif pour l'Elimination Rapide de l'Amiante et Défense des Exposés aux Risques.

La vue des anciens locaux en ruines depuis la maison de Régis Cailloux, voisin du magasin.
La vue des anciens locaux en ruines depuis la maison de Régis Cailloux, voisin du magasin. © Radio France - Pauline Ben Ali

Tout avait brûlé il y a 15 mois mais aujourd'hui, l'ancien magasin de Paolin Musique rue José-Marie de Heredia  à Bergerac n'a toujours pas été désamianté.

Pour faire avancer les choses, 41 familles habitant aux alentours ont signé une pétition , et jeudi matin, deux plaintes ont été déposées, l'une par Régis cailloux, voisin des locaux sinistrés, pour exposition à risque de mort ou mutilation et l'autre par le Cerader pour mise en danger d'autrui. 

enseigne Paolin incendie - Radio France
enseigne Paolin incendie © Radio France - Benjamin Fontaine

Le jour de l'incendie, la terrasse de Régis Cailloux (Sa maison est en fond sur la photo ci-dessus, derrière l'échelle des pompiers) a été recouverte de dépôt blanc "Avec les explosions, il y avait de l'éverite partout, dans tout le jardin" . L'habitant a d'abord pensé à tout nettoyer "J'ai ramassé tout ça à la main...c'étaient des brindilles donc inévitablement il y avait des débris d'amiante que je respirais".

Un an plus tard devant les ruines du magasin, René Vincent, le président du collectif Cerader effectue un état des lieux devant les habitants qui se sont déplacés. Aujourd'hui, l'enquête ne serait pas terminée et c'est pour cela que le désamiantage traînerait en longueur. "L'incendie est d'origine criminelle, c'est acté " s'énerve le président qui ne comprend pas pourquoi les travaux n'ont toujours pas commencé, "Je vais prendre un autre exemple beaucoup vaste, c'est AZF à Toulouse où quinze ans après, on en est toujours à chercher les coupables et pendant ce temps là les victimes ne sont toujours pas indemnisées".  

amiante paolin / SON

Les travaux devraient démarrer en octobre 2015

De son côté, Pierre Paolin, le fondateur de l'entreprise, affirme qu'il a versé l'accompte envers l'entreprise chargée de désamianter le site, Novamiante. Selon lui, elle tarderait à débuter les travaux, alors que les pourparlers pour nettoyer le site auraient débuté en février selon lui. Les travaux devraient démarrer en octobre/novembre 2015 pour un coût minimum de 120 000 euros selon M. Paolin. Quant aux responsables de l'incendie, ils n'ont toujours pas été retrouvés, déplore le fondateur. 

Sans protection, Régis Cailloux a mis un mois pour ramasser les débris d'amiante tombés dans son jardin après l'incendie.