Faits divers – Justice

Plus de 150 personnes rendent hommage à Robert Lebailly au Neubourg

Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) samedi 11 novembre 2017 à 19:52

Les personnes présentes ont déposé des roses blanches sur la voie verte, là où Robert a perdu la vie.
Les personnes présentes ont déposé des roses blanches sur la voie verte, là où Robert a perdu la vie. © Radio France - Sixtine Lys

Une marche blanche a eu lieu samedi 11 novembre au Neubourg, en hommage à Robert Lebailly, le jeune homme de vingt ans qui a perdu la vie la nuit du 31 octobre, écrasé par ses amis sur la voie verte de la commune.

Plus de 150 personnes ont bravé la pluie et le vent. Les proches de Robert Lebailly portaient des tee-shirts avec la photo du jeune homme. Beaucoup d'anonymes sont venus en solidarité. Tous ont traversé la ville en silence, pour rejoindre la voie verte.

Le cortège a traversé la ville en silence. - Radio France
Le cortège a traversé la ville en silence. © Radio France - Sixtine Lys

C'est là que le garçon a perdu la vie. Des roses blanches ont été déposées sur le chemin, où la famille s'est recueillie, toujours bouleversée. "Ma fille a 18 ans, ça aurait pu être elle", confie une femme dans le cortège.

Ça aurait pu être elle, à la place de Robert cette nuit du 31 octobre. Le jeune homme faisait la fête avec ses amis. C'est en partant qu'il s'est allongé sur le chemin, normalement interdit aux voitures, mais trois de ses amis y circulaient quand même et lui ont roulé dessus sans le voir.

De l'émotion, mais aussi de la colère

Dans la foule, il y avait aussi beaucoup de colère. "Pour moi, ce n'est pas un accident", "J'espère que justice sera faite", voilà ce qu'on a pu entendre. Des mots très lourds qui résonneront encore aux obsèques de Robert, lundi 13 novembre. Une cagnote Leetchi a été mise en place pour aider la famille à payer les obsèques.

La justice a retenu la thèse de l'accident. Le principal mis en cause a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, ainsi que les deux autres jeunes. Le parquet d’Evreux a fait appel de cette décision. Une nouvelle audience devant le juge des libertés devrait se tenir dans les prochains jours.