Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 150 ruches dérobées ces derniers jours en Haute-Garonne et dans le Gard

Au total, 157 ruches ont été dérobées ces dernières semaines chez un apiculteur amateur et trois professionnels d'Occitanie. Le préjudice est estimé à 35.000 euros.

 5 vols de ruches ont été commis notamment sur les communes de Venerque, Thil, Le Grès et Lara en Haute-Garonne
5 vols de ruches ont été commis notamment sur les communes de Venerque, Thil, Le Grès et Lara en Haute-Garonne © Maxppp - Pierre HECKLER

Le syndicat des apiculteurs d'Occitanie hausse le ton face à cette nouvelle délinquance. En l’espace de quelques jours, cinq vols de ruches ont été commis sur les communes de Venerque, Thil, Le Grès et Lara en Haute-Garonne, ainsi que près du Pont du Gard. Au total, les voleurs ont dérobé 157 ruches prêtes à produire du miel à quatre apiculteurs : un apiculteur amateur et trois professionnels. Ils ont déposé plainte. Le syndicat estime la perte à 35.000 euros. 

Des ruches de plus en plus chères

"Comme dans tous les métiers, la production est coûteuse en temps et en énergie. Les voleurs sont désormais le plus souvent des apiculteurs malhonnêtes qui volent pour reconstituer leurs pertes hivernales ou pour de la revente", réagit le syndicat dans un communiqué. Ces dernières années, le taux de mortalité des abeilles est à la hausse, avec près de 35 % en France. De ce fait, le prix des essaims augmente lui aussi : un essaim sur cinq cadres coûte dans les 160 euros, le prix de la ruche varie en fonction du modèle et des éléments afférents entre 60 et 120 euros. 

Le syndicat, présidé Olivier Fernandez, appelle les apiculteurs à la plus grande prudence dans la surveillance de leurs ruches ou lors d’achat d’essaims et invite à signaler tout passage suspect autour de leurs ruches sur leur site internet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess