Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plus de 350 faits de violences conjugales en 2017 en Mayenne, soit un par jour

mercredi 3 octobre 2018 à 14:12 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

350 faits de violences conjugales l'an dernier : c'est la terrible statistique que la Préfecture de la Mayenne a communiquée en relayant la campagne de sensibilisation du gouvernement à ce sujet.

illustration violences conjugales
illustration violences conjugales

C'est un chiffre qui fait froid dans le dos. L'an dernier, en Mayenne, plus de 350 faits de violences conjugales ont été constatés par la gendarmerie et la police. Soit un par jour en moyenne. Bagarre, coups, bousculade, harcèlement, humiliation, intimidation, sur fond d'alcool dans la majorité des cas. 

Lancement d'une plate-forme de signalement

Le gouvernement vient de lancer une campagne de sensibilisation nationale et veut enrayer ce fléau qui ne diminue malheureusement pas. "Quand vous êtes témoin d’un cambriolage, vous appelez la police. Quand vous êtes témoin de violences conjugales, vous devez réagir", a résumé la secrétaire d’Etat chargée de l'égalité. 

D'autres mesures ont été actées pour enrayer ce fléau et, en particulier, le lancement d’une plate-forme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles pour faciliter les plaintes et la création d’une plate-forme de localisation des hébergements d’urgence accessible aux professionnels pour "mettre à l’abri plus efficacement et plus rapidement les femmes en danger, y compris avec leurs enfants".