Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Plus de 1.180 doses du vaccin AstraZeneca sont restées dans les frigos ce week-end dans le Nord-Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Des centaines de rendez-vous ont été annulés dans les centres de vaccination de Calais, Gravelines et Boulogne-sur-Mer samedi et dimanche, les doses n'ont pas été utilisées. En visite au vaccinodrome de Marcq-en-Baroeul, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s'est voulu rassurant.

Certaines de ces doses seront reproposées dans la semaine
Certaines de ces doses seront reproposées dans la semaine © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Samedi à Calais ce sont 750 doses du vaccin AstraZeneca qui devaient être administrées à des patients éligibles. Le matin, des doses du Pfizer étaient proposées mais l'après midi plusieurs centaines de rendez-vous pour des doses d'AstraZeneca ont été annulés. Deux cents doses seulement sur les 750 ont été administrées.

Les 550 restantes sont donc reparties dans les frigos. Elles seront écoulées la semaines prochaine pour les personnes de plus de 55 ans.

Même chose à Gravelines où près de 800 doses d'AstraZeneca était prévues. Un chiffre même supérieur à ce qui était envisagé au départ. Mais finalement seules 130 personnes sont venues sur toute la journée. Plus de 600 doses sont donc reparties à l’hôpital de Calais et ne seront pas re-proposées aux Gravelinois. Une déception pour Thierry Mraovic, le médecin coordinateur de ce centre de vaccination : "On était encore sur un week-end de primo-vaccination alors qu'à partir de la semaine prochaine nous seront sur des rappels, donc c'était le dernier week-end pour faire de la primo-vaccination avec l'Astra-Zeneca."

Selon la Voix du Nord, à Boulogne-sur-Mer ce dimanche ce sont plus de 160 doses qui n'ont pas trouvé preneurs. Elles seront proposées de nouveau mardi après-midi pour les personnes de plus de 55 ans.

Le gouvernement rassure

Une méfiance qui s'explique notamment par l'annonce de sept cas mortels de thromboses samedi matin au Royaume-Uni. Sept décès pour 18 millions de doses administrées sur toute la campagne vaccinale britannique. En tout, 34 cas de thromboses ont été recensés. En visite au vaccinodrome de Marcq-en-Baroeul dimanche après-midi, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s'est voulu rassurant et a incité les français à se faire vacciner. "Tous les vaccins sont efficaces contre le coronavirus", a déclaré le ministre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess