Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Plusieurs animaux dangereux dont un python saisis dans une habitation de l'Orne

Treize animaux sauvages ont été saisis le 19 novembre dernier dans l'Orne. Des serpents, un macaque, un wallaby et plusieurs autres espèces détenues illégalement dans une propriété de Saint-Cyr-la-Rosière près de Bellême (61). Il pourrait s'agir d'un trafic animalier.

Un macaque parmi les animaux saisis à Saint Cyr la Rosière (61)
Un macaque parmi les animaux saisis à Saint Cyr la Rosière (61) - ONCFS

Saint-Cyr-la-Rosière, France

Au départ c'est pour un wallaby et une tortue que les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage  se rendent, avec les gendarmes, dans cette propriété du Perche Ornais pour y faire une perquisition. Et là, quelle n'est pas leur surprise lorsqu'ils découvrent, sur place, treize animaux de onze espèces différentes. Veaux, vaches, cochons, couvées ?

Un python de 3 mètres de long

Pas du tout !  puisqu'il y a dans cette habitation ainsi que dans un enclos extérieur :  un macaque de barbarie, un mainate religieux, un serpent des blés, deux tortues de Floride, une autre sillonnée, un Tegu Rouge, un python royal et un autre python de race " Molure Albinos". Un spécimen de trois mètres de long réputé dangereux.

Le wallaby de Bennet saisi à Saint Cyr la Rosière (Orne) - Aucun(e)
Le wallaby de Bennet saisi à Saint Cyr la Rosière (Orne) - ONCFS

Un trafic animalier ? 

C'est, justement, en raison de leur dangerosité ou parcequ'ils sont protégés que ces animaux ne peuvent  être détenus  sans autorisation.  S'agissait-il d'un trafic ? L'enquête confiée au parquet d'Alençon le dira. Ce qui est sûr c'est que la simple détention illégale de cette véritable ménagerie est passible de 3 ans de prison et de 150 000 euros d'amende. "Ces saisies  sont de plus en plus fréquentes" a précisé à France Bleu  l'ONCFS. En 2018, ses agents ornais  avaient  découvert chez un particulier une soixantaine de tortues. Ce qui est "atypique cette fois, c'est le grand nombre d'espèces différentes saisies".

Une rainette libérée

Ces espèces , depuis leur saisie, ont toutes été placées dans des structures adaptées (refuges, zoos)  Toutes sauf... une !  Une rainette verte. Une petite  grenouille à qui les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage ont rendu sa liberté. Elle a été relâchée dans son milieu naturel...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu