Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

VIDÉO - Plusieurs centaines de militants de la CGT devant le commissariat d'Aix-en-Provence pour soutenir leur leader

-
Par , France Bleu Provence

Le secrétaire départemental de la CGT des Bouches-du-Rhône a été entendu ce mardi matin au commissariat d'Aix-en-Provence. Le député Mohamed Laqhila l'accuse de propos racistes à son encontre. Plusieurs centaines de militants CGT sont venus soutenir Olivier Mateu.

Olivier Mateu s'est exprimé devant les militants de la Cgt à sa sortie du commissariat d'Aix-en-Provence
Olivier Mateu s'est exprimé devant les militants de la Cgt à sa sortie du commissariat d'Aix-en-Provence © Radio France - David Aussillou

Ils l'ont attendu pendant prés de trois heures devant l’hôtel de police d'Aix-en-Provence. En chasuble rouge, des militants de la CGT ont manifesté ce mardi matin contre la convocation du secrétaire départemental. Olivier Mateu a été entendu par des policiers au sujet de la plainte du député LREM Mohamed Laqhila pour injures à caractère racial. Lors d'une manifestation, le patron de la CGT 13 avait entonné un chant pour interpeller le parlementaire : "Momo Laqhila, oh tête de rat, on est venu chez toi...". 

À sa sortie du commissariat, Olivier Mateu a reconnu "un terme malheureux", prononcé selon lui alors que le député avait réclamé la dissolution de la CGT des Bouches-du-Rhône.

Dans une lettre ouverte adressée à la fin du mois d'avril au secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, Mohamed Laqhila a dénoncé ces propos."Lorsque l’on me compare à un rongeur, on ne m’injurie pas simplement, on renie ma qualité d’être humain, écrit-t-il. C’est l’instrument privilégié de nos heures les plus sombres, l’outil de justification de l’injustifiable".

A Aix-en-Provence, les militants de la CGT ont terminé leur manifestation de ce mardi matin en défilant jusqu'à la sous-préfecture. Ils se sont donné rendez-vous à Marseille pour la manifestation du jeudi 9 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess