Faits divers – Justice

Plusieurs centaines de touristes évacués après une fausse alerte à la bombe à Collioure

Par Simon Colboc, France Bleu Roussillon et France Bleu jeudi 27 juillet 2017 à 9:34

Avec sa plage et son château Royal (et son clocher aussi), Collioure est prise d’assaut chaque été
Avec sa plage et son château Royal (et son clocher aussi), Collioure est prise d’assaut chaque été © Maxppp -

En pleine saison touristique, une fausse alerte à la bombe a semé la pagaille ce mercredi soir à Collioure, dans les Pyrénées-Orientales. Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées. Les démineurs de Montpellier ont dû intervenir pour faire exploser le sac suspect.

Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées ou confinées ce mercredi soir à Collioure, dans les Pyrénées-Orientales, après une fausse alerte à la bombe. Vers 21h, lors d'une patrouille, les militaires de l'opération sentinelle découvrent un sac suspect près d'une poubelle sur le quai de l'Amirauté, tout près du point de départ du petit train touristique de Collioure qui sillonne la cité balnéaire. Immédiatement, l'alerte est donnée et un périmètre de sécurité mis en place.

Les terrasses rapidement évacuées

Toutes les terrasses - bondées - des restaurants de l'avenue Camille Pelletan ont été rapidement évacuées. "Tous les clients n'ont pas réagi de la même façon, mais globalement, cela s'est bien passé" explique Laurent Puig-Sarbet, le patron du Café Sola.

"Nous avons fait de la place à l'intérieur du café pour nos clients en terrasse, mais nous avons ensuite fermé le rideau. Il est évident que cela représente un manque à gagner important pour nous qui sommes ouverts jusqu'à une heure du matin chaque soir" poursuit Laurent Puig-Sarbet. Collioure, cité des peintres, croule sous les touristes en cette période estivale.

Les démineurs de Montpellier, arrivés par hélicoptère, ont fini par neutraliser le sac à dos vers minuit. À l'intérieur, rien de dangereux. Il s'agit d'un sac oublié.

Laurent Puig-Sarbet, le patron du Café Sola à Collioure témoigne sur France Bleu Roussillon