Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plusieurs commerçants épinglés sur le marché de plein air et la halle de Ganges

mardi 4 juillet 2017 à 14:16 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault

Dans le cadre de l'Opération Interministérielle Vacances, des contrôles ont été effectués sur les étals du marché de plein air et la halle couverte de Ganges (Hérault) . Plusieurs commerçants ont été épinglés.

© Maxppp -

Ganges, France

28 étals ont été contrôlés, dont cinq vendant des fruits et légumes, huit des articles manufacturés et 15 des denrées alimentaires et des plats préparés.

Les contrôles ont été effectués dans le cadre de l'Opération Interministérielle Vacances. Ils sont renforcés pendant la période estivale dans les sites fréquentés par les touristes.

En juin, le taux d'anomalies constatées est en baisse par rapport à l'an dernier

Si la majorité des professionnels contrôlés travaillait dans des conditions d'hygiène optimales, des anomalies ont été constatées pour trois d'entre eux :

  • Un commerçant qui exposait des sacs, des tee-shirts, des porte-clés, des figurines et des peluches contrefaisant la marque Nintendo Pokémon. Il a reconnu les avoir commandés en Chine. 227 articles ont été saisis.
  • Un producteur de fruits et légumes qui vendait des cerises atteintes de pourritures et de moisissures. Il n'avait pas non plus indiqué que les légumes venaient d'Espagne.
  • Un fabricant de plats cuisinés utilisant abusivement le terme "tapenade" pour ses préparations à base d'olives car elles ne contenaient pas d'anchois

Les commerçants incriminés seront signalés au Procureur de la République ou feront l'objet d'amendes administratives.

Depuis le début du mois de juin, sur les 250 visites d'établissement réalisées, le taux moyen de non-conformité est de 42% selon les services de l'État. Le taux d'anomalies graves est de 14%. Des chiffres en baisse par rapport à 2016 (respectivement 54% et 16 %).