Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs dizaines de détenus protestent contre le mouvement des surveillants à la maison d'arrêt de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) ont été appelées lundi soir à Nantes après le refus d'une quarantaine de détenus de retourner en cellule. Ils protestaient contre l'annulation de la promenade du matin et de certaines activités, liée au mouvement des surveillants.

 Rassemblement de surveillants devant la maison d' arrêt de Nantes
Rassemblement de surveillants devant la maison d' arrêt de Nantes © Maxppp - Franck Dubray

Le mouvement des surveillants pénitentiaires ne plaît pas aux détenus à la maison d'arrêt de Nantes. Privés de certaines activités et de promenade lundi matin, environ 80 détenus ont protesté lundi après-midi et ont refusé de regagner leurs cellules. Après discussion, une quarantaine a accepté, mais vers 19 h lundi soir, il restait environ 40 détenus réfractaires dans la cour de l'établissement.  Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) ont été appelées pour mettre fin à cette fronde. Vers 20 h, tous les détenus avaient regagné leur cellule "dans le calme et sans incident" selon un représentant du syndicat UFAP. 

Le mouvement des surveillants qui a débuté après l'agression de plusieurs d'entre-eux par un détenu jihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) le 11 janvier, a été reconduit pour mardi. Les maisons d'arrêt de Nantes et de La Roche sur Yon seront concernées. Les négociations entre les syndicats de personnels pénitentiaires et le ministère de la Justice vont également se poursuivre ce mardi a annoncé lundi soir la Garde des sceaux Nicole Belloubet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess