Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Plusieurs hommages prévus à la mémoire du jeune Rémois Bastien Payet

lundi 11 mars 2019 à 16:04 Par Philippe Rey-Gorez, France Bleu Champagne-Ardenne

Plusieurs hommages vont être rendus, dans les prochains jours au jeune Bastien Payet, mort dimanche au CHU de Reims des suites de ses blessures. 3 suspects, eux aussi étudiants, ont été mis en examen pour meurtre et écroués.

Bastien était actif dans le monde du slam à Reim
Bastien était actif dans le monde du slam à Reim © Radio France - Facebook Les ateliers slam Reims

Reims, France

Des hommages à la mémoire d’un jeune homme bien connu à Reims et dans les environs… Bastien Payet, 23 ans,  a succombé à ses blessures, dimanche 10 mars. . Il a été littéralement passé à tabac dans le centre-ville de Reims, dans la nuit de vendredi à samedi.  

Un hommage lui a déjà été rendu dimanche au club de foot de Saint-Brice- Courcelles. Il était le secrétaire du club, et était également entraîneur. Il faisait aussi partie des ateliers slam de Reims, une autre de ses passions.  Le dimanche 17 mars, c'est le Stade de Reims qui prévoit un hommage, avant le match contre Nantes, à Delaune. Dans une semaine, le mardi 19 mars, les ateliers du slam organiseront un hommage à la Cartonnerie. Une marche blanche est également prévue le dimanche 24 mars, à Bétheny, où vivait Bastien Payet. Enfin, une cagnotte en ligne va être mise en place pour aider la famille à financer les frais de justice.    

"Ce n'était pas un bagarreur"  -  Laurent Etienne, un ami  de la victime

Trois étudiants ont été mis en examen pour meurtre et placés en détention. Le drame a eu lieu samedi, vers 3h00 du matin, rue Jeanne d'Arc, dans le centre-ville . Un trio d'étudiants en BTS en alternance a croisé un autre groupe de jeunes gens, dont la victime. Bastien Payet a été roué de coups de poings et de pieds dans la tête.  Laurent Etienne, directeur des ateliers slam.com, est un très proche de la victime et de sa famille. D'après lui, le jeune Bastien n'a en aucune façon cherché la bagarre : « ce n’est pas du tout deux groupes de jeunes qui se sont battus. Bastien et son meilleur ami étaient avec deux copines. Ils se sont fait alpaguer par trois autres jeunes suite à une mauvaise réflexion de ces jeunes auprès des filles. Bastien leur a juste dit qu’il ne fallait pas rentrer la dedans et qu’il fallait juste rester tranquille, sans violence, sans attaque, et ils l’ont réellement agressé ». 

Le procureur de Reims confirme que des mots ont été échangés. D'après Matthieu Bourrette, les trois suspects ont reconnu avoir été ensemble sur les lieux du crime mais "se renvoient la balle" quant à la responsabilité des coups mortels.