Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Plusieurs interpellations en Lorraine et en Alsace après un affrontement entre gangs de motards

Dix motards appartenant à des gangs rivaux ont été arrêtés ce lundi dans le Grand Est. Les faits remontent au mois de mars dernier, les deux bandes se sont battues lors d'un salon de la moto à Pont-à-Mousson.

Bandidos est un groupe de motards présent partout dans le monde
Bandidos est un groupe de motards présent partout dans le monde © Maxppp - Maxppp

À l'origine de cette vague d'interpellations : une baston entre gangs de motards digne d'un film hollywoodien sur fond de guerre de territoire. Cela s'est passé lors du dernier salon de la moto à Pont à Mousson au mois de mars 2018.

Guerre de territoire et vol de blousons

D'un côté, le gang des bandidos, venus de Strasbourg, il règne sur le Grand Est depuis de nombreuses années et de l'autre, les No Surrender, principalement originaires de Moselle qui vient de se constituer et qui entend également occuper le même territoire. Offense suprême : les premiers ont volé des blousons aux seconds, or dans ce milieu, c'est un crime de lèse majesté tant le blouson et son emblème symbolise l'histoire et l'identité du groupe. 

Le RAID accueilli à coup de 357 Magnum

L'affaire est en tout cas prise au sérieux car elle pourrait dégénérer en règlement de comptes. Elle est donc confiée au SRPJ de Nancy qui après plusieurs mois d'enquête, identifie les auteurs, d'un côté comme de l'autre. Les policiers décident de frapper ce lundi sous commission rogatoire aux quatre coins de la région et procèdent à dix interpellations en Moselle, en Alsace mais aussi dans la Meuse et en Haute-Marne. Les mis en cause sont déjà connus de la justice pour violence et trafic de stups, c'est la raison pour laquelle le RAID est sollicité pour intervenir lors d'une arrestation à Saint-Dizier mais les policiers sont accueillis à coup de 357 Magnum par le motard affilié aux Bandidos. Il est tout de même interpellé et placé aussitôt en détention. Il sera jugé pour "tentative d'homicide".

Quatre autres motards ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Les cinq derniers mis en cause ont été relâchés après leur garde à vue.

Derrière ces gangs, il y a de véritables "organisations criminelles" avec du racket, des stupéfiants et des armes explique une source policière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu