Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plusieurs milliers d'euros de préjudice après une série de cambriolages dans une zone commerciale à Plaintel

lundi 12 mars 2018 à 18:48 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Neuf commerces au total ont été ciblés par des cambrioleurs dans la nuit de dimanche à lundi dans une zone commerciale de Plaintel près de Saint-Brieuc.

Véhicule de gendarmerie (illustration).
Véhicule de gendarmerie (illustration). © Radio France - Benjamin Fontaine

Plaintel, France

Mauvaises surprises ce lundi matin pour une partie des commerçants de la zone Malakoff à Plaintel dans les Côtes d'Armor.

Neuf commerces ont été ciblés par des voleurs dans la nuit. "Le préjudice s'élève à plusieurs milliers d'euros", soupire Claude Grangiens, propriétaire d'une partie de la zone et gérant de l’enseigne Pulsat. "Par exemple, 9 portes ont été fracturées, à 3000 euros la porte, on est déjà à près de 30 000 euros rien que pour les portes..." 

Les malfaiteurs "ont fait beaucoup de casse et se sont servis dans les caisses, chaque commerce est en train de chiffrer son préjudice". 

"Ils ont aussi emporté des bonbons de la boulangerie et beaucoup de sous-vêtements de la boutique de lingerie !", précise Claude Grangiens.

Réunion d'urgence pour sécuriser la zone

Ce n'est pas la première fois que la zone est ciblée. "Nous allons nous réunir en urgence pour sécuriser les magasins avec de la vidéosurveillance, des systèmes d'alarme et nous allons demander de l'éclairage la nuit".