Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Plusieurs tombes profanées au cimetière des Batignolles à Paris, "motif crapuleux" selon la Ville

vendredi 31 mars 2017 à 21:00 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Paris et France Bleu

Plusieurs sépultures du cimetière des Batignolles, dans le nord-ouest de Paris, ont été profanées il y a "une dizaine de jours", a annoncé la mairie de Paris vendredi, en évoquant un "motif crapuleux".

Le cimetière des Batignolles, à Paris (illustration).
Le cimetière des Batignolles, à Paris (illustration). © AFP - Philippe Blanchot/ Hemis

La mairie de Paris a annoncé vendredi que plusieurs tombes du cimetière des Batignolles, dans le nord-ouest de la capitale, ont été profanées. Elle avance un "motif crapuleux" pour ces dégradations, qui ont été commises "il y a une dizaine de jours".

Au moins une dizaine de tombes fouillées pendant la nuit

Les services de police ont été saisis à la suite de "soupçons de profanation sur quelques unes des 15.000 sépultures du cimetière des Batignolles", mais l'information était restée "confidentielle" pour les besoins de l'enquête, a précisé la mairie dans un communiqué.

Selon les premiers éléments, "10 sépultures, en majorité chrétiennes, ont effectivement fait l'objet de fouilles illégales et 22 autres pourraient avoir subi la même atteinte, sur une période estimée entre le 16 et le 20 mars", a indiqué la Ville. "Les tombes auraient été ouvertes pendant la nuit par des individus qui restent à identifier, vraisemblablement motivés par la recherche de biens de valeur. Ces tombes auraient ensuite été refermées par ces mêmes individus, en tentant de dissimuler leur délit", selon la même source

Surveillance du cimetière renforcée

La Ville de Paris a condamné des actes "qui portent atteinte à la mémoire des personnes inhumées et constituent une terrible offense à l'égard de leurs familles", qu'elle a averties et invitées à se porter partie civile.

Pour "prévenir toute récidive", la surveillance du cimetière a été renforcée, a ajouté la mairie.