Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Près d'un million d'euros de préjudice après l'incendie de plusieurs véhicules d'Eurovia à Saint-Jean-Bonnefonds

Un incendie s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi sur le parking de l'entreprise de travaux publics Eurovia à Saint-Jean-Bonnefonds (Loire). Le préjudice est estimé a environ 1 million d'euros. Une enquête de la Sûreté Départementale est en cours.

L'entreprise Eurovia se situe à St-Jean-Bonnefonds
L'entreprise Eurovia se situe à St-Jean-Bonnefonds © Radio France - Hemani Nérissa

Saint-Jean-Bonnefonds, France

L'incendie s'est déclaré vers 2h45 selon les pompiers de la Loire. Le feu a pris sur le parking de l'entreprise de travaux publics Eurovia, située chemin des Littes à Saint-Jean-Bonnefonds.

Huit véhicules ont pris feu. Les pompiers de quatre casernes différentes sont intervenus pour maîtriser les flammes. Les bâtiments n'ont pas été touchés mais pour l'instant le préjudice est estimé a environ un million d'euros.

La piste criminelle privilégiée

Trois départs de feu distincts ont été constatés sur le parking. Ainsi, la piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs. Personne ne sait vraiment ce qui a pu se passer mais les intrusions sont fréquentes selon les employés "des vols de carburant" notamment. Au total 8 véhicules ont été incendiés, 2 camions bennes, 1 pelle à pneu, 1 camion plateau et plusieurs fourgons.  "Deux des véhicules sont conduits par des intérimaires qui n'ont pas mangé aujourd’hui"  souffle un salarié.

Les salariés de cette entreprise de Travaux Publics sont inquiets. Pour l'instant, la direction n'a pas communiqué sur un éventuel chômage technique. 

Une enquête de la Sûreté Départementale est en cours. Un expert incendie a été requis par le Parquet.