Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pneus crevés, vociférations : la préfète de l'Ardèche prise à partie par des manifestants

La préfète de l'Ardèche, Françoise Souliman, a été sévèrement prise à partie ce mardi après-midi à Aubenas. Pas de violence physique, mais des dégâts sur sa voiture.

Une des deux voitures de la préfète de l'Ardèche vandalisées ce mardi à Aubenas
Une des deux voitures de la préfète de l'Ardèche vandalisées ce mardi à Aubenas - Caroline

Françoise Souliman, la préfète de l'Ardèche, a été contrainte à un arrêt forcé ce mardi après-midi. Alors qu'elle était en déplacement, elle a croisé des manifestants au rond point de Millet à Aubenas et le dialogue fut impossible. 

"Des 'gilets jaunes' ont reconnu mon véhicule et ont commencé à nous encercler" - Françoise Souliman, préfète de l'Ardèche

Françoise Souliman raconte : "j'allais visiter une entreprise dans le Sud-Ardèche, quand, en passant par Aubenas, nous avons été arrêtés, comme beaucoup de voitures, à un carrefour parce qu'il y avait des manifestations. Nous attendions de pouvoir redémarrer, quand des gilets jaunes ont reconnu mon véhicule et évidemment ont commencé à nous encercler."

"Je suis sortie, j'ai tenté de discuter avec eux mais le dialogue était totalement impossible parce que c'était plus des vociférations et des cris qu'une volonté de parler. Nous avons eu un pneu crevé, la voiture rayée. Une voiture qui m'accompagnait a eu deux pneus crevés. Mais, et c'est le plus important, il n'y a aucun blessé, c'est du matériel. Mais c'est vrai que c'est toujours extrêmement déplaisant de faire son travail et de ne pas pouvoir aller et venir normalement."

La préfète de l'Ardèche, Françoise Souliman, raconte sa rencontre musclée avec des manifestants ce mardi

La préfète de l'Ardèche et son équipe se sont ensuite retrouvés à la concession Peugeot toute proche pour faire réparer le pneu crevé. Françoise Souliman a repris son programme de visites dans le Sud-Ardèche : un centre d'hébergement, une maraude, un  quartier.

"A aucun moment je ne me suis sentie en danger"

Françoise Souliman relativise cet épisode : "j'avais quelques gardiens de la paix autour de moi. Si j'avais été seule, ça aurait été peut-être un peu plus compliqué. A aucun moment je ne me suis sentie en danger. Mais une voiture secouée, des pneus crevés, ça n'a rien de très réjouissant ni rassérénant pour la vie démocratique d'un pays".

"C'est une provocation" - Vincent,  "gilet jaune" présent au rond point de Millet à Aubenas

Vincent qui est arrivé sur le rond point en début d'après-midi estime que le passage de la préfète de l'Ardèche constitue une provocation de sa part. "Elle savait très bien qu'il y avait une manifestation ici" dit-il. "On veut qu'elle parte" dit encore Caroline pour qui la préfète est responsable de la répression contre les gilets jaunes. "Elle nous interdit tout, les baraques sur les ronds points, les braséros".  

Soutien à la préfète

Le secrétaire d'Etat à la fonction publique, l'ardéchois Olivier Dussopt, condamne l'attitude des manifestants envers Françoise Souliman sur Twitter.

Le député de gauche ardéchois Hervé Saulignac a exprimé également son soutien à la préfète de l'Ardèche sur le réseau social.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu